Réouverture progressive des piscines à ciel ouvert neuchâteloises

La plupart des bassins extérieurs du canton ouvrent jeudi au public, mais avec des mesures ...
Réouverture progressive des piscines à ciel ouvert neuchâteloises

La plupart des bassins extérieurs du canton ouvrent jeudi au public, mais avec des mesures sanitaires strictes

La piscine du Nid-du-Crô à Neuchâtel peut accueillir jusqu'à 2000 visiteurs en temps de Covid. (photo : Piscine du Nid-du-Crô) La piscine du Nid-du-Crô à Neuchâtel peut accueillir jusqu'à 2000 visiteurs en temps de Covid. (photo : Piscine du Nid-du-Crô)

Signe indéniable que la saison estivale est à nos portes, les piscines extérieures du canton commencent à ouvrir les unes après les autres. Si Le Landeron a pris les devants en accueillant le public samedi passé, quatre autres sites proposent en ce jeudi d’Ascension l’accès à leurs bassins à ciel ouvert : la piscine du Communal au Locle, les Mélèzes à La Chaux-de-Fonds, les Combes à Val-de-Travers et le Nid-du-Crô à Neuchâtel. La piscine d’Engollon a, quant à elle, choisi d’ouvrir le samedi 22 mai.

Les plans de protection qui avaient cours, le cas échéant, dans les bassins intérieurs sont maintenus dans les installations extérieures, quoique très légèrement allégés. Par exemple à Neuchâtel, le nombre maximal de personnes a été fixé à 2000. La désinfection des mains à l’entrée et la douche savonnée sont obligatoires. La distance sociale de 1.5 mètre doit être maintenue, y compris dans les piscines, alors que les groupes dans l’espace public sont toujours limités à 15 personnes.

En temps normal, les normes suisses imposent deux tests épidémiologiques de l’eau par jour. Le Nid-du-Crô en effectue trois, selon son gestionnaire des piscines Mathieu Séguéla.

Mathieu Séguéla : « On fait une analyse le matin avant le premier baigneur, une à midi, et puis une le soir »

Une zone de flou existait quant au port du masque à l’extérieur. Elle a finalement été dissipée à la suite de conversations entre l’Association des piscines romandes et tessinoises (APRT) et l’Office fédéral de la santé publique. Ainsi, le port du masque n’est pas obligatoire à l’extérieur tant que la distance de 1.5m entre personnes est respectée, confirme le président de l’APRT Christian Barascud. On en est également dispensé dans les zones humides, telles que les bassins et les douches. /dsa

Christian Barascud : « Le port du masque à l’extérieur n’est pas obligatoire »


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus