Le Conseil fédéral définit le retour des grandes manifestations

Les grandes manifestations pourraient faire leur retour dès l’été 2021, annonce le Conseil ...
Le Conseil fédéral définit le retour des grandes manifestations

Les grandes manifestations pourraient faire leur retour dès l’été 2021, annonce le Conseil fédéral. Sa conférence de presse est à retrouver en vidéo sur cette page

Le conseiller fédéral Alain Berset (au premier plan) et le président de la Confédération Guy Parmelin devraient présenter ce mercredi un plan pour le retour des grandes manifestations. (Photo : KEYSTONE / Alessandro Della Valle). Le conseiller fédéral Alain Berset (au premier plan) et le président de la Confédération Guy Parmelin devraient présenter ce mercredi un plan pour le retour des grandes manifestations. (Photo : KEYSTONE / Alessandro Della Valle).

Les organisateurs de grandes manifestations doivent pouvoir planifier plus sereinement. Le Conseil fédéral a mis en consultation mercredi les critères leur ouvrant la voie à une indemnisation en cas de détérioration de la situation sanitaire.

Les grandes manifestations de 3'000 personnes au maximum pourraient être autorisées dès le 1er juillet 2021. A partir du 1er septembre, cette limite serait élevée à 10'000 personne. Ces dates et ces limites de capacité dépendront de la situation sanitaire et peuvent être appelées à évoluer. Une phase-pilote, au cours de laquelle les cantons peuvent approuver des évènements sélectionnés réunissant de 300 à 600 personnes, sera menée en juin.

La conférence de presse du Conseil fédéral est à retrouver ci-dessous :

Avec l'augmentation des vaccinations, les événements réunissant plus de 1’000 personnes pourraient redevenir possibles à partir de l'été 2021, estime mercredi le Conseil fédéral. Interdits depuis février 2020, ils n'avaient été autorisés brièvement qu'en octobre dernier.

La situation épidémiologique instable fait peser une épée de Damoclès sur tous les organisateurs de grands événements.

Ceux-ci exigent de longs préparatifs. Le Conseil fédéral indique mercredi qu'il souhaite donner aux organisateurs une sécurité de planification le plus tôt possible. Concrètement, si des manifestations autorisées par un canton ne peuvent avoir lieu pour des raisons épidémiologiques, les organisateurs doivent avoir droit à une indemnisation.

Ce principe, intitulé parapluie de protection, a été introduit par le Parlement dans la loi Covid-19 lors de la session de printemps. Pour recevoir une indemnisation, une manifestation devra être approuvée par le canton, accueillir des visiteurs venant d'autres cantons et réunir au moins 1’000 personnes chaque jour.

De son côté, l'organisateur devra payer une franchise de 30'000 francs et 20% sur le montant restant. En cas d'annulation, le canton paie la moitié du dédommagement, la Confédération l'autre partie. La participation aux coûts de la Confédération et des cantons s'élève à cinq millions de francs au maximum par événement. Le règlement s'applique aux événements qui se déroulent entre le 1er juin 2021 et le 30 avril 2022. /ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus