« La situation de l’horlogerie s’améliore mais lentement »

Le président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse, Jean-Daniel Pasche, fait le ...
« La situation de l’horlogerie s’améliore mais lentement »

Le président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse, Jean-Daniel Pasche, fait le point sur la santé du secteur alors que se déroule, de manière virtuelle, le premier salon horloger de l’année

Le président de la Fédération de l'industrie horlogère suisse Jean-Daniel Pasche table sur une année 2021 meilleure que la précédente (Photo : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott). Le président de la Fédération de l'industrie horlogère suisse Jean-Daniel Pasche table sur une année 2021 meilleure que la précédente (Photo : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott).

L’industrie horlogère suisse s’attend à un rebond dans les prochains mois. La branche continue à souffrir de la crise du coronavirus mais table toujours sur une année 2021 positive par rapport à 2020 qui avait vu les exportations chuter de 22%. Le premier salon horloger de l’année se tient en ce moment, uniquement en ligne. « Watches and Wonders » a démarré mercredi et se déroule jusqu’à mardi. La manifestation réunit 38 marques et remplace le Salon international de la haute horlogerie de Genève. Elle permet aux participants de présenter leurs nouveautés et constitue également l’occasion de faire un état des lieux de la branche. Jean-Daniel Pasche, président de la Fédération de l’industrie horlogère suisse (FH), livre son regard sur l’évolution du secteur : 

La crise du Covid-19 n’a pas touché les marques de la même manière. Le haut de gamme a mieux résisté, comme le précise Jean-Daniel Pasche qui salue également les efforts des différents acteurs de la branche pour proposer de nouvelles collections :

Le secteur a pu tenir le choc de la crise grâce à des mesures comme le chômage partiel, notamment. Jean-Daniel Pasche appelle de ses vœux la poursuite de ce type d’aides et relève l’importance de la RHT, la réduction de l’horaire de travail, pour limiter les licenciements et conserver le savoir-faire :

La procédure simplifiée pour le chômage partiel porte jusqu’à fin juin après avoir été prolongée le mois dernier par le Conseil fédéral. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus