Le projet de parc éolien du Montperreux devient Eole-de-Ruz

La commune de Val-de-Ruz maintient son ambition en matière d'énergie éolienne. Elle lance Eole-de-Ruz ...
Le projet de parc éolien du Montperreux devient Eole-de-Ruz

La commune de Val-de-Ruz maintient son ambition en matière d'énergie éolienne. Elle lance Eole-de-Ruz, le nouveau nom pour le parc du Montperreux, un projet qu'elle entend réaliser avec le soutien de Groupe E Greenwatt

Changement de nom pour les éoliennes prévues sur le territoire vaudruzien. (Photo : archives) Changement de nom pour les éoliennes prévues sur le territoire vaudruzien. (Photo : archives)

En matière d'éolien, Val-de-Ruz persiste et signe. Le projet Eole-de-Ruz se veut une « référence » tant pour préserver l'environnement que pour rendre Val-de-Ruz le plus autonome possible en matière de production d'électricité, a expliqué jeudi la commune. Le site fait partie de la planification énergétique cantonale acceptée par 66% de la population neuchâteloise en 2014.

Le nouveau nom vise à mettre en lumière la portée régionale du parc éolien, qui doit permettre aux 17'000 habitants de Val-de-Ruz de bénéficier d'une production d'électricité locale et renouvelable. Elle s'accompagne d'un logo mariant une jonquille, fleur emblématique de La Vue-des-Alpes, et une éolienne à trois pales.


Large autonomie

Le projet prévoit de fournir entre 50 et 60% de la consommation électrique totale de la commune de 17'000 habitants. Il s'appuiera sur une production annuelle de 40 à 50 millions de kilowattheures (kWh), selon le nombre, l'emplacement et le modèle des éoliennes, que des études complémentaires devront permettre de déterminer.

Eole-de-Ruz ambitionne d'obtenir un bilan écologique positif, précise le communiqué. « L'offre sportive et de loisirs de La Vue-des-Alpes ne sera pas affectée ». La commune de Val-de-Ruz, actionnaire principal de la future société d'exploitation, et Groupe E Greenwatt font pour l'heure partie des investisseurs.

L'annonce de la commune de Val-de-Ruz intervient après le refus de justesse (à 5 voix près) fin septembre par les citoyens de Sonvilier (BE) de participer au projet éolien des Quatre Bornes. Ce dernier prévoyait l'installation de sept machines à cheval entre les cantons de Berne et de Neuchâtel, dont trois sur le territoire de Val-de-Ruz.


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus