Montagne de Buttes : recours des opposants au Tribunal fédéral

L’association Les Travers du Vent s’inquiète également d’un projet vaudois au Chasseron.
Montagne de Buttes : recours des opposants au Tribunal fédéral

L’association Les Travers du Vent s’inquiète également d’un projet vaudois au Chasseron

Image d'illustration (photo : archives). Image d'illustration (photo : archives).

Les opposants au parc éolien de la Montagne de Buttes vont faire recours au Tribunal fédéral. Pour l'association Les Travers du Vent, les qualités naturelles et l'attractivité du Val-de-Travers sont menacées, surtout qu'un deuxième parc éolien va être mis à l'enquête prochainement au Chasseron côté vaudois.

« Sans surprise et sans nuance, le Tribunal cantonal neuchâtelois vient de rejeter tous les recours contre le projet de parc éolien de la Montagne de Buttes », ont indiqué lundi les opposants. L'association Les Travers du Vent a donc décidé de préparer un recours au Tribunal fédéral.

Sans recours à la Haute Cour, « il y a fort à parier que les pelleteuses débarqueront au printemps dans le paysage préservé de la Montagne de Buttes pour faire la place à la zone industrielle de 19 machines de 180 mètres que Groupe E et les Services industriels de Genève veulent y construire. Le danger est donc bien réel et la construction imminente », a précisé l'association.

Le parc éolien devrait couvrir 10% de la consommation électrique totale du canton de Neuchâtel et produire annuellement 100 millions de kWh. Il devrait contribuer « de manière décisive aux objectifs annoncés de réduire de 60% les émissions de CO2 à l'horizon 2035 et d'augmenter les énergies renouvelables dans le canton », selon la société d'exploitation Verrivent, qui va investir 140 millions de francs pour ce projet.

Verrivent est détenue actuellement à parts égales par les Services Industriels de Genève (SIG) et par Groupe E Greenwatt. Il est prévu que son capital-actions s'ouvre à terme aux collectivités publiques.


Projet au Chasseron

Outre le parc éolien de la Montagne de Buttes, les Travers du Vent s'inquiètent du projet de construction de 15 machines au Chasseron, plus exactement à la Grandsonnaz, à proximité de l'arrivée des téléskis de la Robella. Selon l'association, « fidèles à la tactique du salami, les promoteurs éoliens serviront sans traîner la tranche suivante, qui s'appelle Mont de Boveresse, avec 18 machines, ainsi que le projet du Creux-du-Van et ses 17 machines ».

« Plus réelles que jamais, ces 70 machines (quatre fois le Mont Crosin !) anéantiraient totalement les efforts consentis ces derniers temps pour promouvoir notre région, sans parler des autres nuisances pour les habitants », ont conclu les opposants. /ATS-mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus