Hausse d'impôt requise à Val-de-Ruz

Le Conseil communal de Val-de-Ruz a présenté son budget 2021. Le projet présente un déficit ...
Hausse d'impôt requise à Val-de-Ruz

Le Conseil communal de Val-de-Ruz a présenté son budget 2021. Le projet présente un déficit de 2,1 millions de francs, malgré une hausse d’impôt de deux points sollicitée par l’exécutif

Val-de-Ruz vers une hausse d'impôt ?  Val-de-Ruz vers une hausse d'impôt ? 

Une hausse d’impôt afin de s'approcher de l’équilibre. C’est la recette proposée par l’exécutif de Val-de-Ruz dans son communiqué sur le budget 2021 publié jeudi. Avec un déficit prévu de 2,1 millions de francs, le Conseil communal estime qu’une hausse fiscale est incontournable. Pour rappel, le budget de Val-de-Ruz est déficitaire depuis plusieurs années. Les autorités communales estiment avoir tout tenté pour respecter le frein à l’endettement, mais il est devenu trop difficile de faire face à un déficit structurel. Ses racines sont multiples. Le communiqué cite la baisse des revenus provenant des personnes morales et la hausse d’investissement dans les structures parascolaires et les sociétés locales notamment. La baisse fiscale décidée par les autorités cantonales en 2020 a été la goutte qui fait déborder le vase à Val-de-Ruz. Elle a des répercussions directes sur les perspectives financières de la commune. Dans le contexte des baisses fiscales accordées lors de la fusion, il devient difficile d’envisager de nouveaux investissements selon le communiqué.


Une hausse moyenne de 90 francs par revenu

Les investissements pour 2021 s’élèvent à 6,1 millions. C’est déjà un résultat de choix, explique le Conseil communal. De concert avec la Commission de gestion et des finances, il a de nouveau fait baisser ses frais de fonctionnement au minimum acceptable « sans mettre en péril, soit la sécurité, soit les prestations actuelles, que beaucoup considèrent déjà comme insuffisantes ». L’augmentation du coefficient fiscal de deux points correspondrait à une hausse de 90 francs par an pour un contribuable moyen.


Endettement supplémentaire de 4 à 5 millions pour 2021

Ces mesures supplémentaires n’empêcheront pas la commune de contracter des nouveaux prêts à hauteur de 4 à 5 millions de francs pour 2021. En ce qui concerne le plan financier et des tâches 2022-2024, il indique que les charges de l’administration communale sont stables dans le temps, mais que de gros investissements ont d’ores et déjà été repoussés au niveau des infrastructures sportives (football, piscine voire athlétisme ou gymnastique) et finiront par revenir sur la table. Pour l’exécutif, il devient dès lors urgent d’augmenter les recettes pour éviter la dégradation du patrimoine communal. /comm-lfe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus