LNM : année difficile mais avenir dégagé

La Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat tire un bilan négatif de la saison ...
LNM : année difficile mais avenir dégagé

La Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat tire un bilan négatif de la saison 2020 mais peut voir l’avenir sereinement grâce à une concession valable dix ans

Photo d'archives. Photo d'archives.

L’heure du bilan a sonné pour la Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat. L’année 2020 a été difficile en raison du coronavirus. La compagnie a transporté 106'000 passagers de moins qu’en 2019, soit une baisse de 45%. Les comptes bouclent avec une perte cumulée d’un million de francs au niveau opération pour la LNM et sa société de restauration Cap Gourmand.

Une situation qui ne devrait pas mettre en danger la société, avec l’aide des autorités. Jean-Luc Rouiller, directeur général.

Ce bilan négatif est éclairci par une nouvelle réjouissante annoncée jeudi : au début du mois, la Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat a vu sa concession être prolongée pour 10 ans par l’Office fédéral des transports, après trous renouvellements pour deux ans seulement. Jean-Luc Rouiller.

L’entreprise peut désormais mettre en œuvre ses projets. Jean-Luc Rouiller.

À noter qu’à ce jour en tout cas, les emplois ne sont pas en danger. /mwi

Jean-Luc Rouiller, le directeur LNM. (Photo : archives) Jean-Luc Rouiller, le directeur LNM. (Photo : archives)


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus