La Ville de La Chaux-de-Fonds veut sa zone piétonne

Un projet devisé à cinq millions de francs a été présenté lundi matin pour transformer la place ...
La Ville de La Chaux-de-Fonds veut sa zone piétonne

Un projet devisé à cinq millions de francs a été présenté lundi matin pour transformer la place du Marché et ses alentours

Si le projet est accepté, la place du Marché sera terminée en 2022. Si le projet est accepté, la place du Marché sera terminée en 2022.

La Ville de La Chaux-de-Fonds ne veut plus de voitures sur la place du Marché. Lundi matin, le dicastère de l’urbanisme a présenté son projet piétonnier. Ce dernier devrait notamment relier la place et la rue du Marché, mais aussi faciliter les cheminements dans les endroits alentours.

Exit donc le revêtement bitumineux coloré qui orne l'endroit pour le remplacer par des pavés. Actuellement, la place du Marché est partagée entre piétons et voitures. Le prix devisé de l’opération se monte à près de cinq millions de francs. Si le projet passe la rampe du Conseil général, la réalisation se fera en 2022 au mieux. Une consultation sera ouverte avec les commerçants et les riverains pendant six mois avant que le projet ne soit développé.

Les explications de l'urbaniste communal Philippe Carrard:

Parking souterrain abandonné

Selon le dicastère de l’urbanisme, la quasi totalité des villes romandes a réalisé des zones piétonnes comme dernièrement Bienne ou Sion. La Chaux-de-Fonds reste presque la seule sans zone de rencontre, ce que déplore la Métropole horlogère.

Alors que les riverains et les commerçants seront consultés sur une période de six mois, trois éléments seront de toute façon imposés soit la piétonnisation, le périmètre de la zone et le revêtement. Le choix des pavés est une évidence selon la Ville. La pierre est « avantageuse, séculaire, facile d’utilisation et donne ce sentiment particulier d’être lié aux piétons ».

Mais qui dit zone piétonne, dit moins de places de parc. Le dicastère de l’urbanisme avance que l’idée d’un parking souterrain a été étudiée, mais son coût élevé - soit entre huit et treize millions de francs - et la durée des travaux d’excavation estimée à deux ans l’a forcé à abandonner ce projet. Mais les initiateurs de la zone piétonne avancent que la proximité des parkings d’Espacité, des Marronniers et de la place des Forains sera suffisante.


Les commerçants déçus

La Ville a donc souhaité prendre les devants et fixer les principes avant d’aller consulter les commerçants. Un point qui fâche l’association du Commerce indépendant de détail de La Chaux-de-Fonds.

Selon les responsables du CID : « on a l’impression qu’on a mis la charrue avant les bœufs ». Si l’association avance que la Ville mériterait un vrai projet de piétonnisation - et même plus étendue en englobant les Marronniers, la promenade des Six-pompes ainsi que les rues adjacentes - elle trouve regrettable qu’il n’y ait pas de réflexion plus large avec les parties concernées. On regrette que les commerçants soient mis devant le fait accompli surtout que « le CID a toujours été à l’écoute du Conseil communal et qu’il a toujours répondu aux sollicitations ».

Le groupement des commerçants déplore aussi que les autorités ne prennent pas en compte l’expérience et le ressenti des gens de la place. Selon la voix de sa co-présidente : « il y a une précipitation de présenter un projet de piétonnisation à l'aube de nouvelles élections alors que deux conseillers communaux ne se représentent même pas » . Enfin, cette dernière ajoute qu’il y a trop peu de moyens à La Chaux-de-Fonds pour qu’on puisse se passer des associations et des commerçants dans la genèse du projet. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus