Assurance maladie : Neuchâtel veut se faire entendre à Berne

Le Canton de Neuchâtel ne veut pas rester les bras croisés au sujet des primes maladie. Le ...
Assurance maladie : Neuchâtel veut se faire entendre à Berne

Le Canton de Neuchâtel ne veut pas rester les bras croisés au sujet des primes maladie. Le Grand Conseil dépose trois initiatives cantonales à l’Assemblée fédérale, qui réclament davantage de transparence et un meilleur pilotage

Le Canton de Neuchâtel souhaite mettre la pression à Berne sur la problématique des primes d'assurance maladie. Le Canton de Neuchâtel souhaite mettre la pression à Berne sur la problématique des primes d'assurance maladie.

Le Grand Conseil neuchâtelois appuie le Conseil d'Etat dans sa démarche pour une meilleure adéquation entre primes maladie et coûts des prestations. Le législatif dépose, comme d'autres Cantons, trois initiatives cantonales en ce sens auprès de l'Assemblée fédérale. Les décrets relatifs ont été acceptés mardi soir sans opposition, tous les groupes politiques les saluant et les soutenant.

La démarche rejoint des initiatives semblables des cantons du Tessin, à l'origine du processus, de Vaud, de Genève, de Fribourg et du Jura.

La première initiative, intitulée « Plus de forces aux Cantons », veut rétablir la capacité des Cantons à s’exprimer de manière pertinente, sur la base d’informations complètes, au sujet des propositions de primes des assureurs pour leur territoire. Le deuxième texte, « Pour des réserves justes et adéquates », fixe un seuil (150 %) au-delà duquel les réserves sont à considérer comme excessives et obligerait les assureurs à les restituer. Le troisième, « Pour des primes correspondantes aux coûts », vise à compenser systématiquement les primes payées en trop si des conditions précises sont remplies. /ats-jpp

Jean-Nathanaël Karakash, Conseiller d'Etat neuchâtelois :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus