Neuchâtel généralise le 30 km/h pour favoriser le vélo

Le Conseil général de Neuchâtel a pris acte lundi d’un rapport visant à développer la mobilité ...
Neuchâtel généralise le 30 km/h pour favoriser le vélo

Le Conseil général de Neuchâtel a pris acte lundi d’un rapport visant à développer la mobilité cyclable

La Ville de Neuchâtel vise un transfert modal vers la mobilité cyclable. (Photo d'illustration) La Ville de Neuchâtel vise un transfert modal vers la mobilité cyclable. (Photo d'illustration)

Un pas de taille pour favoriser l’usage du vélo en ville de Neuchâtel. Le Conseil général a pris acte lundi soir d’un rapport portant sur le développement de la mobilité cyclable. Le plan directeur validé répond à une exigence du Canton en la matière.

Le texte instaure le 30 km/h comme référence en matière de vitesse, le 50 km/h devant relever désormais de l’exception. Les aménagements cyclables prévus portent, dans un premier temps, sur un axe principal allant de l'avenue Edouard-Dubois (cimetière de Beauregard) à La Coudre en passant par la gare.

Le choix d’une vitesse limitée à 30 km/h permet, selon le Conseil communal, d’éviter de créer de véritables bandes cyclables et de supprimer un grand nombre de places de parc sur des routes souvent étroites. Pour Christine Gaillard, en charge du dossier, les différents usagers sont voués à se partager l’espace où la voiture ne doit plus être prédominante.

La vitesse passera ainsi à 30 km/h de Corcelles jusqu’à Vauseyon par les avenues Fornachon et Edouard-Dubois, de la Rosière à la gare par les Parcs et les Sablons. A l’Est de la gare, un régime de 50km/h sera maintenu des Fahys jusqu’au pont du Mail et à l’avenue du Vignoble.


La grogne du groupe PLR

Seul le groupe PLR a fustigé ce rapport, évoquant des aménagements disparates. Le libéral-radical Christophe Schwarb a dénoncé la suppression de places de stationnement, sans compensation, ainsi que le recours généralisé au 30 km/h. A ses yeux, on est face à un patchwork de mesures qui n’apportera pas suffisamment de sécurité aux cyclistes.

Le groupe PopVertSol a volé au secours de sa conseillère communale saluant un rapport qui permettra, selon le conseiller général François Chédel, de diminuer le danger pour les cyclistes mais aussi le bruit du trafic pour les riverains. Pour lui, ces mesures permettent un transfert modal vers la mobilité cyclable.

Au final, le rapport a séduit une majorité du législatif avec 25 voix pour, 11 contre et 2 abstentions. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus