Des comptes déficitaires acceptés à l'unanimité

Le Conseil général de Val-de-Ruz s'est réuni lundi soir pour examiner les comptes 2019. Ceux-ci ...
Des comptes déficitaires acceptés à l'unanimité

Le Conseil général de Val-de-Ruz s'est réuni lundi soir pour examiner les comptes 2019. Ceux-ci se bouclent à nouveau dans les chiffres rouges. Conséquence : la hausse du coefficient fiscal reviendra certainement sur le tapis

Cédric Cuanillon, conseiller communal en charge des finances de Val-de-Ruz. (Photo : archives) Cédric Cuanillon, conseiller communal en charge des finances de Val-de-Ruz. (Photo : archives)

Un nouvel exercice dans les chiffres rouges ! La présentation des comptes 2019 était le principal point qui figurait à l’ordre du jour du Conseil général de Val-de-Ruz, lundi soir à Chézard-St-Martin. Cet objet a été accepté à l’unanimité sans de longues discussions. Et pourtant, pour la quatrième année consécutive, l’exercice financier s’est bouclé par un déficit, qui se monte à 3,1 millions de francs. Celui-ci est toutefois inférieur aux prévisions budgétaires, mais ce résultat n’est pas bon a estimé Cédric Cuanillon.

Le grand argentier de la commune relève surtout que les dépenses deviennent difficilement compressibles, tout en sachant que les recettes, elles, ne peuvent plus être augmentées. Dans son rapport, le conseiller communal vaudruzien a précisé que plusieurs investissements prévus au budget n’ont ainsi pas pu être réalisés : les infrastructures communales vieillissent de plus en plus et le coût de leur entretien risque de se reporter sur les générations futures. La question de l’augmentation de la hausse du coefficient fiscal, qui avait été refusée par le peuple en juin 2018, reviendra certainement sur le tapis lors de la prochaine législature. Tous les partis, à gauche comme à droite, se sont accordés sur ce point. Analyse de la situation par Cédric Cuanillon...

Il faut encore ajouter que le bilan de l’exercice 2020 risque d’être péjoré par les effets économiques liés à la pandémie au Covid-19. En revanche, les dépenses urgentes consenties pour réparer les dégâts relatifs aux terribles inondations de juin 2019 seront financées par la réserve conjoncturelle. 
Les conseillers généraux ont également procédé lundi soir à la nomination de leur nouveau bureau pour diriger les débats jusqu’en juin 2020. Actuelle vice-présidente, Chloé Douard a été propulsée à la présidence. Elle succède à Pascal Truong. /mne

Chloé Douard est la nouvelle présidente du Conseil général de Val-de-Ruz. Chloé Douard est la nouvelle présidente du Conseil général de Val-de-Ruz.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus