La p’tite vadrouille : Nathan Hofstetter

Notre balade hebdomadaire a été l’occasion d’aborder la question de la schizophrénie avec le ...
La p’tite vadrouille : Nathan Hofstetter

Notre balade hebdomadaire a été l’occasion d’aborder la question de la schizophrénie avec le réalisateur neuchâtelois Nathan Hofstetter

C'est au bord du lac de Neuchâtel que Nathan Hofstetter a emmené Armelle. C'est au bord du lac de Neuchâtel que Nathan Hofstetter a emmené Armelle.

Depuis 2004, le 17 mars est la Journée de la schizophrénie. Et cette année, les organisateurs ont vu grand puisqu'ils ont décidé d'y consacrer une semaine entière, avec toute une série d'événements prévus jusqu'au 21 mars. On estime que ce trouble touche près de 85'000 personnes en Suisse. Et si la schizophrénie se soigne de mieux en mieux, il reste malgré tout de nombreux tabous à briser à son sujet.

Le réalisateur neuchâtelois Nathan Hofstetter est atteint de schizophrénie paranoïde, et il a ému le public avec son long métrage, « Loulou », où il filme sans filtre son quotidien, ses psychoses, ses proches et ses compagnons d'hôpital. Il a emmené Armelle en vadrouille. C'est par une matinée pluvieuse qu'ils se sont retrouvés à la Place Pury à Neuchâtel. Destination: la Passerelle de l'Utopie.

Après une escale sur la Passerelle de l'Utopie à Neuchâtel, Armelle et Nathan Hofstetter ont continué au bord du lac sous la pluie. Le réalisateur évoque sa pathologie, qu'on lui a diagnostiquée en 2013, et qu'il voit aujourd'hui plutôt comme un « petit pouvoir ».

Le film de Nathan Hofstetter, « Loulou », est disponible sur Internet.  Le prochain projet de Nathan Hofstetter, un voyage d'un an autour du monde, a été repoussé, notamment en raison de la pandémie de coronavirus. /aas-mwi


La bande annonce


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus