Les plaisanciers neuchâtelois ne devront pas changer leur moteur

Les moteurs des bateaux devront moins polluer en Suisse dès le 1er avril. La mesure ne touche ...
Les plaisanciers neuchâtelois ne devront pas changer leur moteur

Les moteurs des bateaux devront moins polluer en Suisse dès le 1er avril. La mesure ne touche toutefois pas les bateaux de plaisance

Ce sont les bateaux des compagnies locales qui devront se mettre aux normes. (Photo: archives). Ce sont les bateaux des compagnies locales qui devront se mettre aux normes. (Photo: archives).

Vous possédez un bateau et vous avez peut-être entendu que certains moteurs n’étaient plus aux normes ? Pas de précipitation. Dès le 1er avril, les bateaux qui naviguent sur les lacs et les rivières suisses devront émettre moins de substances polluantes. Mais attention, cela ne concerne pas les plaisanciers.

Mercredi passé, le Conseil fédéral a décidé de renforcer les prescriptions en matière de gaz d'échappement. La valeur limite des oxydes d'azote émis par les moteurs des bateaux sera abaissée. Ce sont les embarcations de passagers et les bateaux de marchandises qui sont visés. Cette nouvelle directive va obliger les compagnies à installer des catalyseurs comme c'est déjà le cas pour les camions. Mais les moteurs des bateaux déjà exploités pourront continuer à être utilisés.


Pas de changement immédiat pour la LNM

Pour la Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat, cela ne provoquera pas de changement à court terme. Le directeur général Jean-Luc Rouiller rappelle que la disposition concerne un changement de moteur ou l’acquisition d’un nouveau bateau. Il rajoute qu’à moyen terme, toutes les embarcations passeront à cette nouvelle norme, mais pas besoin de se précipiter.

Selon l’Office fédéral des transports, les moteurs déjà importés en Suisse ne devront non plus pas se plier immédiatement aux exigences fédérales. Un délai transitoire de deux ans est aussi prévu pour l'importation de moteurs diesel compatibles. Les compagnies locales ont donc le temps de se mettre aux normes et les plaisanciers n’ont, quant à eux, pas de soucis à se faire.

À noter que la Suisse se met en règle avec l'Union européenne qui a introduit de nouvelles valeurs limites en début d'année. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus