Pas de droit de vote à 16 ans

Le peuple neuchâtelois a refusé dimanche d’accorder le droit de vote aux jeunes dès 16 ans ...
Pas de droit de vote à 16 ans

Le peuple neuchâtelois a refusé dimanche d’accorder le droit de vote aux jeunes dès 16 ans sur demande au niveau cantonal et communal

Les jeunes Neuchâtelois devront attendre d'avoir 18 ans pour glisser un bulletin de vote dans l'urne.  Les jeunes Neuchâtelois devront attendre d'avoir 18 ans pour glisser un bulletin de vote dans l'urne. 

C’est non. Les citoyens neuchâtelois ont refusé dimanche d’accorder le droit de vote à l’échelle cantonale et communale aux jeunes dès 16 ans sur demande à 58,5%. Le taux de participation atteint 35,2%.

Toutes les communes ont refusé la proposition à l’exception de la ville de Neuchâtel qui dit oui à 50,8%. C’est à Brot-Plamboz que le non est le plus net, à 84,3%.

Neuchâtel ne fera donc pas œuvre de pionnier dans ce domaine en Suisse romande. Glaris reste le seul canton suisse à accorder le droit de vote dès 16 ans.

Malgré leur défaite, les initiants sont satisfaits de ce score puisqu’à Bâle-Ville, en 2018, le peuple avait refusé un texte similaire par près de 85% de non. Mais difficile de dire pourquoi la population a refusé l’initiative, selon Romain Dubois, vice-président du parti socialiste neuchâtelois et membre du comité d’initiative :


Du côté des opposants, on estimait que cette initiative était incohérente puisqu’en Suisse la majorité, qu’elle soit civile, civique ou pénale est fixée à 18 ans.

Béatrice Haeny, présidente du groupe PLR au grand Conseil :


Le taux de participation pour cet objet s'est monté à 35,2%.

Retrouvez tous les résultats de cette votation sur le site de l'Etat de Neuchâtel. /mwi-sma



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus