La p’tite vadrouille : Marie-Antoinette Crelier

Rencontre avec la militante neuchâteloise.
La p’tite vadrouille : Marie-Antoinette Crelier

Rencontre avec la militante neuchâteloise

Marie-Antoinette Crelier a emmené Armelle en p'tite vadrouille au bord du lac de Neuchâtel mardi. Marie-Antoinette Crelier a emmené Armelle en p'tite vadrouille au bord du lac de Neuchâtel mardi.

Vous l'avez peut-être déjà vue, tout sourire, sur l'une des affiches pour l'initiative sur le droit de vote à 16 ans. Marie-Antoinette Crelier en a 73 de plus, et elle n'a rien perdu de son énergie et de sa fougue.

Celle qui a l'été une des premières femmes présidente du Grand Conseil neuchâtelois a mené une vie de militante : elle a notamment été directrice de la Maison des Jeunes de la Chaux-de-Fonds, a présidé plusieurs années la section neuchâteloise de ce qui s'appelait encore la Fédération des Consommatrices, et a œuvré au sein de nombreuses associations. Et à 89 ans, pas question de se reposer, elle met encore son expérience et son engagement au service des jeunes.

C'est pour évoquer son parcours qu'elle a accepté d'emmener Armelle en vadrouille. Elle lui a donné rendez-vous à l'extrémité Est des Jeunes-Rives de Neuchâtel, sur le quai Robert-Comtesse, derrière la patinoire :

Marie-Antoinette Crelier a vécu plusieurs vie en une. Si à 89 ans elle s'engage encore pour le droit de vote de jeunes dès 16 ans, c'est aussi parce qu'elle s'est battue pendant des années pour les droits des femmes, et elle trouve quelques similitudes dans ces deux combats.

Cette balade au bord du lac avec Armelle est l'occasion d'évoquer quelques souvenirs :

/aas


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus