La Chaux-de-Fonds: la pression sur le personnel fait grincer des dents

Stress, arrêts maladie : la crise financière affecte le personnel communal de La Chaux-de-Fonds ...
La Chaux-de-Fonds: la pression sur le personnel fait grincer des dents

Stress, arrêts maladie : la crise financière affecte le personnel communal de La Chaux-de-Fonds. Les quatre directeurs de l’école obligatoire ont écrit au Conseil communal pour faire part de leurs préoccupations

La Chaux-de-Fonds. (photo: archives) La Chaux-de-Fonds. (photo: archives)

Les difficultés financières n’en finissent pas de faire parler d'elles au sein du personnel de la Ville de La Chaux-de-Fonds. Fin décembre, le Conseil général de la Métropole horlogère votait le budget 2020, avec à la clé le maintien de certaines restrictions salariales. Début janvier, on apprenait également les difficultés rencontrées au sein des services sociaux.  Le ras-le-bol, voire le surmenage, est bien là au sein de l’administration chaux-de-fonnière. C’est ce qui ressort d'une lettre que notre rédaction s’est procurée.


Incompréhension et démotivation du personnel  

La missive est signée par les quatre directeurs de l’école obligatoire. Elle dresse un état des lieux inquiétant concernant le personnel communal. Le ton et le vocabulaire utilisés sont forts. On peut y lire notamment que « nombre de collaborateurs expriment de la colère, de l’incompréhension et une vive démotivation.» On y rappelle aussi que les échelons salariaux sont toujours gelés. On peut aussi y lire, calcul à l’appui, que les employés font face à une perte salariale de plusieurs dizaines de francs par mois en raison notamment de l’augmentation de certaines charges sociales. La plus forte est celle des primes d’assurance perte de gain. Celles-ci passent de 0,46% à 1,15% ; autant de mesures qui ont été validées par le Conseil général dans le budget 2020 et qui portent jusqu’à la fin de cette année. Elles devraient être redéfinies et pourraient être abandonnées au début de la prochaine législature.


La Ville temporise

La conseillère communale en charge des ressources humaines Sylvia Morel refuse de commenter la lettre en question avant d’en avoir discuté avec ses collègues de l’exécutif. Elle revient toutefois sur la mesure la plus critiquée : cette augmentation de l’assurance perte de gain. Sylvia Morel rappelle qu’un nouveau contrat d’assurance a été établi qui prendra en charge la maladie dès 90 jours contre 180 auparavant. Et à la question de savoir si les primes augmentent pour financer davantage d’arrêts maladie, Sylvia Morel explique qu’il s’agit avant tout d’une assurance solidaire, sur le modèle de l’AVS par exemple. Mais elle précise encore qu’il a été difficile pour la Ville de renégocier un nouveau contrat dans la situation actuelle de ses ressources humaines.


Les syndicats aussi sur le dossier

Contacté, le Syndicat des services publics suit la situation vécue au sein de l'administration chaux-de-fonnière de près, en relation également avec le Conseil communal. Le SSP a d’ailleurs lancé mi-décembre un sondage en ligne destiné aux employés de La Chaux-de-Fonds; un questionnaire dont les réponses n’ont pas encore été analysées. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus