Écologie et urbanisme au menu des discussions à Neuchâtel

Le Conseil général de Neuchâtel s’est penché en vrac sur des questions de panneaux solaires ...
Écologie et urbanisme au menu des discussions à Neuchâtel

Le Conseil général de Neuchâtel s’est penché en vrac sur des questions de panneaux solaires, de feux d’artifice, de circulation et de chantiers lundi soir

Certains élus proposent de chercher des alternatives aux feux d'artifice pour limiter les nuisances à l'environnement. (Photo d'archives) Certains élus proposent de chercher des alternatives aux feux d'artifice pour limiter les nuisances à l'environnement. (Photo d'archives)

Allier panneaux et patrimoine pour développer encore l’énergie solaire. Le Conseil général de Neuchâtel a pris acte lundi soir d’un rapport du Conseil communal en la matière. Il ressort du document que la Ville n’exploite à ce jour que « 7 % du potentiel de production d’énergie solaire théorique sur le territoire communal ». Le texte vise dès lors à favoriser encore la pose de panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques, même sur des bâtiments ayant une valeur patrimoniale. Pour le Conseil communal, cela passe par une bonne intégration esthétique des installations. Les projets qui répondent à ce critère bénéficieront dès lors de subventions supplémentaires. Si le Conseil général a validé ce rapport, il a toutefois regretté l’absence d’exemple fort pour inciter les propriétaires à faire le pas du solaire. Aux yeux de plusieurs élus, le chantier en cours au Temple du Bas serait parfait pour cela. « C’est une possibilité », répond la conseillère communale Christine Gaillard.


Concilier spectacle et respect de l'environnement

Autre préoccupation écologiste : celle du groupe Vert’libéral-PDC qui remet en question les feux d’artifice tirés lors des festivités du 1er Août et à la Fête des Vendanges. Pour limiter les nuisances sonores pour la faune, ainsi que l’émission de polluants pour l’air, l’eau et les sols, il invite la Ville à chercher des alternatives, à l’image de La Grande-Béroche qui a proposé l’an passé un spectacle aquatique. Le Conseil communal se dit ouvert à étudier la question mais ne souhaite pas non plus gâcher un spectacle suivi gratuitement par des dizaines de milliers de personnes.


Faire avancer les gros chantiers immobiliers

Des questions d’urbanisme se sont aussi invitées dans les débats lundi soir. Le groupe PLR, par la voix de Christophe Schwarb, a déploré le manque de pro activité de la Ville dans certains dossiers immobiliers importants comme l’ancienne friche de Metalor, les Gouttes d’Or ou Tivoli Sud à Serrières. « Il y a des chantiers partout et rien n’avance », a déclaré l’élu. Pour lui, la Ville doit se montrer plus présente auprès des promoteurs, réduire les délais d’octroi des permis de construire et de traitement des oppositions et prioriser certains projets.


Vers une nouvelle configuration au Crêt-Taconnet ?

Finalement, cette séance du Conseil général a été l’occasion de voir se dessiner de possibles changements pour la rue du Crêt-Taconnet, qui mène au plateau de la gare. Le Bureau de prévention des accidents (BPA) propose d’aménager une piste cyclable permettant de descendre la rue entre le trottoir dédié aux piétons et la chaussée réservée aux véhicules montants. Pour concilier le tout, les poids lourds de plus de 10 mètres de long seraient déviés vers un autre itinéraire. Ce réaménagement devra toutefois encore être soumis au Conseil général avec une demande de crédit avant d’éventuellement se concrétiser. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus