Une année de lutte en faveur du climat

Le collectif Grève pour le climat souffle sa première bougie. La section neuchâteloise se prépare ...
Une année de lutte en faveur du climat

Le collectif Grève pour le climat souffle sa première bougie. La section neuchâteloise se prépare déjà pour la prochaine grande mobilisation prévue le 15 mai

Le 18 janvier 2019, la jeunesse avait pris possession de la cour du Château de Neuchâtel pour appeler à une meilleure défense du climat. Le 18 janvier 2019, la jeunesse avait pris possession de la cour du Château de Neuchâtel pour appeler à une meilleure défense du climat.

Le mouvement Grève pour le climat célèbre une année de lutte. Le 18 janvier 2019, plus d’un millier de personnes défilaient dans les rues de Neuchâtel. À cette date, la jeunesse s’était largement mobilisée un peu partout en Suisse également.

Le collectif neuchâtelois a tiré le bilan de cette année d’activités vendredi, marquée par huit manifestations. Un nouveau rassemblement était organisé vendredi à Lausanne pour célébrer cet anniversaire. L’événement a réuni près de 10'000 jeunes, dont l'activiste suédoise Greta Thunberg.

Le prochain grand rendez-vous pour le collectif sera la Grève pour l’avenir qui se tiendra le 15 mai à Neuchâtel et dans le reste de la Suisse. Cet événement se prépare en collaboration avec les syndicats dans le but d’associer les travailleurs. L’idée est de prôner parallèlement une justice climatique et une justice sociale.

Le collectif Grève pour le climat de Neuchâtel pose par ailleurs une nouvelle revendication : celle de la gratuité en matière d’organisation de manifestations politiques. Aurélie Rosset, membre du collectif, évoque en exemple des émoluments réclamés pour l’organisation d’une manifestation à La Chaux-de-Fonds. Cette revendication s’adresse ainsi aux autorités communales et cantonales.

Cette journée a aussi été marquée par la décision du Conseil d’Etat genevois qui a déclaré l’urgence climatique et renforcé ses objectifs en visant une réduction de 60% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à 1990. L’exécutif prévoit aussi la neutralité carbone en 2050. /sbe


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus