Le référendum contre le congé paternité boudé à Neuchâtel

L’UDC suisse alémanique et des membres du PLR et du PDC partent en guerre contre le congé paternité ...
Le référendum contre le congé paternité boudé à Neuchâtel

L’UDC suisse alémanique et des membres du PLR et du PDC partent en guerre contre le congé paternité de deux semaines. Pour le président de l’UDC neuchâteloise, ce combat est perdu d’avance

Pour le président de l'UDC Neuchâtel, Walter Willener, la population se prononcera de toute façon en faveur de ce congé. (Photo: illustration) Pour le président de l'UDC Neuchâtel, Walter Willener, la population se prononcera de toute façon en faveur de ce congé. (Photo: illustration)

L’UDC suisse alémanique et quelques alliés issus du PLR et du PDC ne veulent pas du congé paternité de deux semaines. Un référendum a été lancé vendredi à Berne. Pour le comité, les salariés et employeurs devront payer 250 millions de francs supplémentaires par an si le congé est accepté. Pour les opposants, il n'est pas question d’offrir des vacances à quelques-uns sur le dos de tous les travailleurs et les employeurs.

Ce comité interpartis est essentiellement alémanique. En effet, on n’y trouve que trois Romands. Si l'UDC neuchâteloise n’a pas encore pris position, son président est contre ce référendum qu’il juge inutile.

Ce référendum est une perte de temps selon Walter Willener, président de l'UDC neuchâteloise :

Les référendaires ont jusqu’au 23 janvier pour récolter 50'000 signatures. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus