Dix millions de francs pour le garage de l’État

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté mardi un crédit destiné au renouvellement et à l’acquisition ...
Dix millions de francs pour le garage de l’État

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté mardi un crédit destiné au renouvellement et à l’acquisition de véhicules pour l’administration cantonale

Photo : archives. Photo : archives.

Le Grand Conseil neuchâtelois a délié les cordons de la bourse pour permettre le renouvellement du parc de véhicules de l’État mardi. Les députés ont accepté un crédit amendé de 10 millions de francs pour les années 2020 à 2023 par 100 voix contre une.

La transition énergétique a été au cœur du débat au Grand Conseil. Le PLR a proposé un amendement incluant une hausse de 375'000 francs du crédit demandé, afin de permettre à l’État de privilégier les véhicules électriques quand la situation le permet. Le groupe POP-Verts-Sol a rappelé qu’en période d’avancée technologique, il serait préférable d’éviter d’investir dans des véhicules lourds qui rouleraient pendant plus d’une décennie si des alternatives plus écologiques se dessinent.

La proposition libérale-radicale a été acceptée. C’est donc un montant de 10 millions de francs qui a été débloqué. Entre 2020 et 2023, ce sont 173 véhicules qui pourraient être remplacés, dont 85 voitures de tourisme, 35 minibus, 5 camions et une vingtaine de machines de travail.

Les députés ont accepté de classer un postulat déposé en 2017 qui demandait un moratoire sur le diesel pour les véhicules de l’État. En effet, ce carburant est déjà évité, sauf dans les cas où aucune autre motorisation n’est disponible. /mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus