HEM : le gouvernement lance un contre-projet

Le Conseil d’Etat neuchâtelois propose un contre-projet à l’initiative populaire pour le maintien ...
HEM : le gouvernement lance un contre-projet

Le Conseil d’Etat neuchâtelois propose un contre-projet à l’initiative populaire pour le maintien d’une formation musicale professionnelle dans le canton

Photo : archives. Photo : archives.

Il y aura un contre-projet à l’initiative populaire « Pour le maintien d’une formation musicale professionnelle ». Le Conseil d’Etat neuchâtelois propose mardi matin une seconde piste à la fermeture de l’antenne neuchâteloise de la Haute école de musique de Genève. Le gouvernement souhaite intensifier de façon directe son soutien financier aux élèves musiciens neuchâtelois ainsi qu’au Conservatoire de musique neuchâtelois et aux ensembles musicaux du canton. Il présentera en ce sens au Grand Conseil un contre-projet à l’initiative. Le gouvernement rappelle que l’antenne neuchâteloise de la HEM-GE a formé treize Neuchâtelois depuis 2010 alors que le canton l’a subventionnée à hauteur de 20 millions de francs.

Concrètement, le contre-projet prévoit de diminuer de moitié les frais d’écolage du Conservatoire de musique neuchâtelois pour la formation préprofessionnelle, et d’augmenter le nombre de places. Le texte du gouvernement propose aussi de mieux soutenir financièrement les ensembles musicaux neuchâtelois.

En décembre dernier, le Grand Conseil avait accepté le projet de la Commission législative qui demandait un moratoire sur la fermeture de la Haute école de musique jusqu’au vote du peuple sur l’initiative. /comm-aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus