La parité hommes-femmes au Grand Conseil divise

Les deux commissions qui se sont penchées sur un postulat socialiste qui souhaite une meilleure ...
La parité hommes-femmes au Grand Conseil divise

Les deux commissions qui se sont penchées sur un postulat socialiste qui souhaite une meilleure représentation féminine au législatif cantonal n’ont pas le même avis sur la proposition

Raymonde Schweizer a été la première femme élue dans un parlement suisse. Elle a été assermentée au Grand Conseil neuchâtelois le 27 septembre 1960. Raymonde Schweizer a été la première femme élue dans un parlement suisse. Elle a été assermentée au Grand Conseil neuchâtelois le 27 septembre 1960.

Accueil contrasté pour le postulat du groupe socialiste « Plus de femmes au Grand Conseil », déposé en mars 2017 et discuté dernièrement. L’idée est d’assurer une meilleure représentation féminine au sein du législatif cantonal neuchâtelois qui serait composé de 100 membres, 50 femmes et 50 hommes. Cette exigence de parité s’appliquerait de manière temporaire à l’élection générale du Grand Conseil de 2021, 2025 et 2029 afin de lancer une dynamique positive. L’élection se ferait de manière séparée mais en même temps pour chaque moitié du parlement.

Dans son rapport, la commission Réforme des institutions a refusé de justesse le projet de modification constitutionnelle par sept voix contre sept, la voix du président étant prépondérante. Il est stipulé « que la recherche d’une solution partagée n’a pas pu aboutir, tant les avis étaient divergents ».

En revanche, la commission législative propose au Grand Conseil d’accepter le projet de décret et le projet de loi tels que proposés par la commission Réforme des institutions.

Le Canton de Neuchâtel pourrait être le premier canton à légiférer en la matière.

Le Grand Conseil doit encore se prononcer sur le sujet. L'éventuelle modification de la loi doit être soumise à une votation populaire.


Pour la fin du cumul des mandats

Toujours dans deux rapports publiés ce vendredi, deux commissions du Grand Conseil sont favorables à l'interdiction du cumul des mandats politiques dans le canton de Neuchâtel. Elles souhaitent qu'aucun membre de l'exécutif d'une commune ne puisse siéger au parlement cantonal. /comm-jpp

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus