L’UDC a choisi ses candidats pour les élections fédérales

Réunie en assemblée générale, l’Union démocratique du centre neuchâteloise lance trois listes ...
L’UDC a choisi ses candidats pour les élections fédérales

Réunie en assemblée générale, l’Union démocratique du centre neuchâteloise lance trois listes en vue des élections du 20 octobre

Six personnes voulaient faire partie de la liste principale de l'UDC pour le Conseil national. Deux ont été écartées. Six personnes voulaient faire partie de la liste principale de l'UDC pour le Conseil national. Deux ont été écartées.

L’UDC du canton de Neuchâtel précise sa stratégie en vue des élections fédérales qui auront lieu à l’automne. Elle lance deux listes pour le Conseil national et une pour le Conseil des États. Les candidats ont été choisis mercredi soir à Couvet par une soixantaine de personnes, réunies en assemblée générale.

La liste principale compte quatre candidats qui ont été élus au premier tour. Yvan Perrin semble le mieux placé pour tenter de sauver le siège occupé par Raymond Clottu à Berne. À ses côtés figurent Grégoire Cario, Thierry Brechbühler et Sylvia Schulé. Les deux députés au
Grand Conseil qui briguaient une investiture, Niels Rosselet-Christ et Olga Barben, sont recalés.

La liste « Jeunes UDC » s’est finalement muée en une liste « Relève UDC » qui comporte pour l’instant trois noms mais pourrait être complétée par la suite. Y figurent Hervé Agassis, Mikaël Dubois et Magali Junod.

Pour le Conseil des États, Pierre Hainard a hésité jusqu’au dernier moment. Il avait fait acte de candidature mais pensait renoncer face à la désapprobation de son épouse. Il s’est finalement décidé et sera le seul candidat de l’UDC à la Chambre haute.

Le parti s’est choisi un slogan « Liberté et sécurité, je le veux, je le vote ». Il développera trois thèmes principaux pendant la campagne : la gestion et le contrôle de l’immigration, la sauvegarde de la liberté de la Suisse en empêchant son rattachement institutionnel à l’Union européenne et l’allégement du fardeau qui écrase la classe moyenne laborieuse.

En ce qui concerne les votations fédérales du mois de mai, l'UDC cantonale recommande d'accepter la loi fédérale relative à la réforme fiscale et au financement de l'AVS. Elle appelle également à rejeter la reprise de la directive de l'Union européenne sur les armes.

Enfin, le parti neuchâtelois n’a pas encore réglé tous ses problèmes. La séance a été marquée par une intervention virulente dirigée contre Olga Barben, trop souvent « transparente » et dont la gestion a été qualifiée de « catastrophique » lorsqu'elle avait des responsabilités au sein du parti. Une partie de l’assemblée a applaudi. Un autre membre de l’assistance a déploré ces attaques jugées intolérables, malveillantes et inutiles. Il a lui aussi été applaudi, par d’autres personnes. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus