Neuchâtel Ouest : malgré le recours, la fusion avance

Pas question de rester les bras croisés en attendant le verdict de la justice à la suite du ...
Neuchâtel Ouest : malgré le recours, la fusion avance

Pas question de rester les bras croisés en attendant le verdict de la justice à la suite du recours déposé contre le résultat du vote de Peseux dans le processus de fusion de Neuchâtel Ouest. Les quatre exécutifs concernés ont décidé jeudi soir de lancer les travaux en vue d’un regroupement des communes

A la suite du scrutin, un recours a été déposé, mais pour les autorités, il ne doit pas retarder les travaux. Image d'illustration. A la suite du scrutin, un recours a été déposé, mais pour les autorités, il ne doit pas retarder les travaux. Image d'illustration.

Le recours contre le résultat du vote de Peseux du 25 novembre ne doit pas retarder les travaux en vue de la nouvelle commune de Neuchâtel Ouest. C’est l’avis des quatre exécutifs de Corcelles-Cormondrèche, Neuchâtel, Peseux et Valangin, réunis jeudi soir au collège des Coteaux. Ils ont officiellement démarré la construction de la future troisième ville de Suisse romande, qui réunira 45'000 habitants.

Une gouvernance politique a été mise sur pied. Elle réunit deux conseillers communaux de chacune des quatre communes et est co-présidée par Violaine Blétry-de Montmollin (Neuchâtel) et Rolf Schneider (Peseux).

Pour les quatre exécutifs communaux, l’incertitude juridique créée par le recours de citoyens de Peseux ne doit pas empêcher de se mettre au travail pour la mise en œuvre de la commune fusionnée.

Enfin, les exécutifs communaux ont décidé de solliciter un mandataire externe neutre et indépendant. Il sera chargé de proposer un modèle d’organisation de la future entité en y associant les collaborateurs des quatre communes. Un appel d’offre sera prochainement lancé. /aju-comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus