Primes LAMAL : Neuchâtel devra s’adapter

Le canton de Neuchâtel va devoir revoir à la hausse le soutien accordé aux faibles et moyens ...
Primes LAMAL : Neuchâtel devra s’adapter

Le canton de Neuchâtel va devoir revoir à la hausse le soutien accordé aux faibles et moyens revenus pour payer les primes d’assurance maladie des enfants et des jeunes adultes. Le gouvernement a été interpellé mercredi matin à la suite de l’arrêt du Tribunal fédéral qui taclait le canton de Lucerne

Neuchâtel devra adapter ses pratiques. Neuchâtel devra adapter ses pratiques.

L’arrêt du Tribunal fédéral à l’encontre du canton de Lucerne inquiète certains députés neuchâtelois.

Fin janvier, les juges de Mon Repos avaient estimé que la limite de revenus pour aider les bas et moyens revenus à payer les primes de l’assurance maladie des enfants et des jeunes adultes était trop basse. Le Tribunal fédéral avait taclé le canton de Suisse centrale, estimant que cette pratique excluait systématiquement la classe moyenne.

Mercredi matin, le gouvernement neuchâtelois a dû répondre à une interpellation sur ce sujet. Fin janvier, le Parti socialiste suisse avait déjà mis l'Etat de Neuchâtel sous pression. Le Conseil d’Etat a confirmé que certains bas revenus auraient dû recevoir plus de soutien. Le ministre Jean-Nath Karakash a reconnu que « des reconsidérations ciblées étaient nécessaires ». Un manquement qui fait bondir l’auteur de l’interpellation, le député Baptiste Hurni.

Le gouvernement neuchâtelois a indiqué aux députés qu’il présentera sa position face à l’arrêt du Tribunal fédéral vendredi matin lors d’une conférence de presse. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus