Peseux : l’exécutif poursuit le travail

Les travaux en vue d’une fusion entre Peseux, Neuchâtel, Corcelles-Cormondrèche et Valangin ...
Peseux : l’exécutif poursuit le travail

Les travaux en vue d’une fusion entre Peseux, Neuchâtel, Corcelles-Cormondrèche et Valangin vont se poursuivre malgré l’annonce de citoyens de faire appel de la décision de la Chancellerie d’Etat. L’exécutif de Peseux s’exprime à la suite de ce premier jugement

A la commune de Peseux, on veut poursuivre les travaux. A la commune de Peseux, on veut poursuivre les travaux.

Il faut respecter la séparation des pouvoirs. Le conseil communal de Peseux s’exprime à la suite de la décision de la Chancellerie d’Etat de rejeter le recours de trois citoyens contre le scrutin et les résultats du 25 novembre.

L’exécutif note avec satisfaction que « la procédure a été correctement menée ». Il prendra acte des éventuelles futures décisions de justice. Les recourants déboutés ont fait part de leur intention de faire appel au Tribunal cantonal. Dans l’attente de la décision de l’instance supérieure, les discussions avec les trois autres communes vont se poursuivre, promet Peseux.

Une rencontre de travail doit d’ailleurs se tenir le 7 mars. Elle visera à définir la manière dont se dérouleront les prochains travaux.

La commune espère que le tribunal cantonal rendra sa décision « encore en 2019, voire en 2020 ». Dans sa position, la commune estime encore que « le processus de recours sera terminé avant le 1er janvier 2021, date prévue de l’entrée en vigueur de la nouvelle commune ». L’exécutif ne compte dès lors pas demander une levée de l’effet suspensif à la cour de droit public. Un dispositif qui aurait pourtant permis d’organiser des élections communales pour la commune fusionnée en parallèle au processus judiciaire. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus