Fusion Neuchâtel-Ouest : « Le temps est compté »

Après les promesses de recours, les délais sont très serrés pour que la fusion entre Valangin ...
Fusion Neuchâtel-Ouest : « Le temps est compté »

Après les promesses de recours, les délais sont très serrés pour que la fusion entre Valangin, Neuchâtel, Corcelles-Cormondrèche et Peseux entre en vigueur au 1er janvier 2021. Entretien avec Violaine Blétry-de Montmollin

Le vote sur la fusion a été accepté par 54,56% des Subiéreux le 25 novembre 2018. Le vote sur la fusion a été accepté par 54,56% des Subiéreux le 25 novembre 2018.

L’incertitude règne autour de l’entrée en vigueur de la nouvelle commune qui doit réunir Neuchâtel, Peseux, Corcelles-Cormondrèche et Valangin.

La promesse de faire recours contre la décision de la Chancellerie cantonale jette le flou sur la suite. D'autant plus que les éventuelles procédures de recours, au Tribunal cantonal puis au Tribunal fédéral devraient prendre un temps certain.

De son côté, la conseillère communale en ville de Neuchâtel, Violaine Blétry-de Montmollin, reste optimiste quant à l’issue de la procédure, tout en soulignant que le recours a été jugé irrecevable et mal fondé. Toutefois, l’effet suspensif pose la question de l’agenda et des travaux de mise en place.

Violaine Blétry-de Montmollin se montre aussi plus réservée sur la date initiale d’entrée en vigueur de la nouvelle entité fusionnée, soit le 1er janvier 2021. « C’est difficile de se prononcer aujourd’hui, plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Les prochaines élections communales doivent se tenir autour de juin 2020. La date limite du dépôt des listes devrait se situer à fin avril, début mai de cette année-là. Il faudra alors que le TF, s’il est saisi, ait rendu son verdict pour savoir si les listes s’établiront pour une commune fusionnée ou séparée. Le temps est donc compté, surtout en sachant que lors des premiers recours en 2016, cela avait pris presque deux ans ». Le mariage effectif de la nouvelle commune pourrait être donc repoussé à la prochaine législature, celle de 2025. « J’espère que ça puisse aller assez vite », souligne encore Violaine Blétry-de Montmollin.

Autre problématique, l’organisation même de cette nouvelle commune. La conseillère communale PLR évoque l’engagement du personnel, des départs volontaires ou en retraite, et savoir comment ces postes seront repourvus.

Les autorités exécutives de Peseux, Corcelles-Cormondrèche, Valangin et Neuchâtel vont se réunir le mois prochain et décideront si elles poursuivent le travail de mise en place de la commune fusionnée ou pas. /jpp

 

Entretien avec Violaine Blétry-de Montmollin


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus