Budget 2019 déficitaire accepté à Val-de-Ruz

Le budget 2019 a reçu l’aval de la majorité des conseillers généraux de Val-de-Ruz, lundi soir ...
Budget 2019 déficitaire accepté à Val-de-Ruz

Le budget 2019 a reçu l’aval de la majorité des conseillers généraux de Val-de-Ruz, lundi soir. Le déficit de 2,1 millions de francs a été très légèrement aggravé sur proposition du groupe PLR

Avec un déficit de 2,1 millions de francs, le budget de Val-de-Ruz passe la rampe du Conseil général. (Pixabay) Avec un déficit de 2,1 millions de francs, le budget de Val-de-Ruz passe la rampe du Conseil général. (Pixabay)

Le budget 2019 passe la rampe à Val-de-Ruz. Son déficit de 2,1 millions de francs a été très légèrement creusé par deux amendements du PLR, pour un montant de 28'000 francs : huit mille francs pour annuler la coupe linéaire de 10% des subventions aux sociétés locales, le solde pour élargir les horaires d’ouverture des deux bibliothèques communales. La proposition des Verts de conserver le passage du Bibliobus dans les villages de la commune a en revanche été balayée. À la trappe également le projet des écologistes d’augmenter de trois points le coefficient fiscal. Une idée jugée malvenue par la droite, six mois après que la population a refusé de voir la facture des impôts prendre l’ascenseur.

Les élus ont encore accepté un léger toilettage de différents règlements communaux. Sont par exemple désormais inscrits dans ces textes de référence le fait que l’utilisation des armoiries par des tiers doit être soumise à l’autorisation de la chancellerie ou que les membres du Conseil communal doivent s’abstenir de tout comportement constitutif de harcèlement psychologique, sexuel ou de toute autre attitude susceptible de porter atteinte à la personnalité de leurs collègues.

Les conseillers généraux ont également pris acte d’un rapport d’information concernant l’état des lieux en matière de politique de la jeunesse. Un document qui répondait à un postulat du groupe socialiste en ce sens. Le rapporteur du PS a remercié le Conseil communal, tout en lui faisant remarquer que le postulat en question avait été rejeté par le législatif lors de sa présentation en décembre 2015. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus