Neuchâtel revoit son système de subsides d’assurance-maladie

La nouvelle mouture doit limiter les effets de seuil tout en respectant les objectifs d’économie ...
Neuchâtel revoit son système de subsides d’assurance-maladie

La nouvelle mouture doit limiter les effets de seuil tout en respectant les objectifs d’économies que s'est fixé le Canton

Le Canton de Neuchâtel revoit son système de subsides de l’assurance maladie dès l’année prochaine.

L’idée de cette réforme est d’éliminer les effets de seuils, c'est à dire les situations où une personne dont le revenu augmenterait se retrouverait avec moins d’argent parce que son subside aurait diminué.

Avec ce système, les primes des assurés qui ne peuvent pas subvenir à leurs besoins de base sont entièrement payées. Une fois qu’ils y parviennent, chaque franc de revenu supplémentaire est affecté pour moitié au paiement des primes, l’autre moitié restant dans le porte-monnaie du bénéficiaire. Du coup, la baisse se fait de façon linéaire: le subside se réduit progressivement, à mesure que le revenu du ménage s’améliore, à raison de dix paliers pour les ménages sans enfants et de quinze paliers pour ceux qui ont des enfants à charge.


Une réforme qui profite aux plus pauvres

La nouvelle donne va profiter avant tout aux faibles revenus, ainsi qu'à certains ménages ayant de jeunes adultes à charge. À l’inverse, les ménages se situant aujourd’hui dans les classifications les plus élevées donnant accès aux subsides verront leur droit revu à la baisse, voire supprimé.

L’enveloppe allouée aux subsides pour l’année prochaine se monte à 125,6 millions de francs, en baisse de 1,9% par rapport à cette année.

Le Conseil d’Etat va par ailleurs continuer à se battre pour changer le système de subventionnement fédéral, qui pénalise fortement le canton de Neuchâtel. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus