Un désir de fusion intact

Neuchâtel, Valangin et Corcelles-Cormondrèche font les yeux doux aux citoyens de Peseux. Les ...
Un désir de fusion intact

Neuchâtel, Valangin et Corcelles-Cormondrèche font les yeux doux aux citoyens de Peseux. Les trois communes avaient largement accepté il y a deux ans dans les urnes de fusionner. Leur désir de regroupement est intact

Deux ans après le premier vote sur la fusion, Neuchâtel, Valangin et Corcelles-Cormondrèche tiennent à faire savoir aux Subiéreux qu'ils sont toujours enthousiasmés à l'idée d'un rapprochement. Deux ans après le premier vote sur la fusion, Neuchâtel, Valangin et Corcelles-Cormondrèche tiennent à faire savoir aux Subiéreux qu'ils sont toujours enthousiasmés à l'idée d'un rapprochement.

À Neuchâtel, Valangin et Corcelles-Cormondrèche, la volonté de fusionner est intacte. Les représentants des trois collectivités publiques ont tenu à le rappeler, jeudi matin à un peu plus de 15 jours du vote des Subiéreux.

Le verdict tombera le 25 novembre. Le premier scrutin, le 5 juin 2016, avait été annulé par le Tribunal fédéral.

En cas d’acceptation, la nouvelle commune verrait le jour à la prochaine législature en 2021. Si c’est non, le statu quo restera de mise. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus