«Elle était harcelée par les spectateurs»

Le directeur du Théâtre du Passage à Neuchâtel, Robert Bouvier, nous parle de la mécène britannique ...
«Elle était harcelée par les spectateurs»

Le directeur du Théâtre du Passage à Neuchâtel, Robert Bouvier, nous parle de la mécène britannique Géraldine Whittaker, dont le nom est associé aux Dubaï Papers

Robert Bouvier, directeur du Théâtre du Passage à Neuchâtel Robert Bouvier, directeur du Théâtre du Passage à Neuchâtel

Une généreuse mécène du canton de Neuchâtel dans les années 2000 est mise en cause dans l’affaire des Dubaï papers. Selon nos confrères de L’Obs l’ancienne banquière britannique, Géraldine Whittaker, serait la tête pensante d’un vaste système international d’évasion fiscale. Sa société, le groupe Helin, aurait permis à plusieurs personnalités fortunées de cacher leur argent. Le nom de Géraldine Whittaker parle à beaucoup de Neuchâtelois. Sa fondation Elysium a soutenu plusieurs œuvres caritatives et des projets artistiques, à commencer par le Théâtre du Passage. Le directeur de l’institution Robert Bouvier, nous livre sa réaction. Loin de tout jugement, il garde le souvenir d’une femme éclairée et généreuse.

Entretien avec Robert Bouvier

Des propos recueillis par Gabriel de Weck et Thibaud Oberli. Retrouvez notre enquête sur la connexion neuchâteloise des Dubaï papers. /gwe-tho


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus