Vendanges: année de tous les superlatifs

Les vignerons ont le sourire aux lèvres. Les vendanges ont été parmi les meilleures de ces ...
Vendanges: année de tous les superlatifs

Les vignerons ont le sourire aux lèvres. Les vendanges ont été parmi les meilleures de ces dernières décennies tant au niveau quantitatif que qualitatif. Un défi cependant, la forte teneur en sucre des raisins

Ce sont des grappes fournies et saines que les vignerons ont vendangé en 2018. Ce sont des grappes fournies et saines que les vignerons ont vendangé en 2018.

L’année 2018 fera date dans le grand livre des vignerons. Les vendanges à peine terminées, tant la quantité que la qualité des grappes se révèlent marquantes, loin des années à problèmes, comme avec la mouche Suzuki ou la grêle.

Au niveau des récoltes, il s'agit déjà de l'une des meilleures années depuis des décennies. Si la météo de cet été y est pour beaucoup, elle a cependant aussi apporté sont nouveaux lots de défis aux viticulteurs. Premièrement : la forte teneur en sucre des raisins. Cette « bonne nouvelle » en apparence a obligé les vignerons à vendanger très tôt pour éviter des vins trop alcoolisés.

La chaleur a aussi posé des problèmes logistiques, la fermentation se déclenchant très rapidement à l'arrivée du raisin en cave. Des ajustements au niveau des horaires ont souvent été pris pour récolter les grappes plus tôt le matin.

La forte quantité de raisin, spécialement de chasselas, en a aussi surpris plus d'un. Les quotas ayant été atteints, certains vignerons ont été obligés de laisser du raisin à terre. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus