Opération récupération d’anciens téléphones portables

Ne pas laisser croupir des métaux précieux au fond de son tiroir. Une action de récolte d’anciens ...
Opération récupération d’anciens téléphones portables

Ne pas laisser croupir des métaux précieux au fond de son tiroir. Une action de récolte d’anciens téléphones portables était organisée samedi matin à la déchetterie de Corcelles en vue d’en recycler les composants

La conseillère communale Anne Kaufmann, les membres de la commission Vie locale de Corcelles-Cormondrèche Pierre Moser et Fanny Bösch, ainsi que Sylvain Hummel, gérant du point de collecte à Corcelles (de gauche à droite) se sont mobilisés samedi matin pour récupérer de vieux téléphones portables.  La conseillère communale Anne Kaufmann, les membres de la commission Vie locale de Corcelles-Cormondrèche Pierre Moser et Fanny Bösch, ainsi que Sylvain Hummel, gérant du point de collecte à Corcelles (de gauche à droite) se sont mobilisés samedi matin pour récupérer de vieux téléphones portables.

Recycler son vieux téléphone portable plutôt que de le laisser traîner au fond d’un tiroir. La Jeunesse de la Côte organisait vendredi à Peseux et samedi à la déchetterie de Corcelles une récolte d’anciens téléphones. Cette action s’inscrit dans le cadre de la journée de nettoyage Poutzdays organisée un peu partout dans le canton de Neuchâtel et à plus large échelle en Suisse.

Ces appareils seront ensuite revendus par l’opérateur Swisscom et recyclés. L’argent récolté reviendra à l’organisation caritative SOS Villages d’enfants, qui vient en aide, comme son nom l’indique, à des enfants un peu partout dans le monde.

Aline Schläppy, animatrice socioculturelle à la Jeunesse de la Côte, évoque les métaux précieux comme l’or, le cuivre et le lithium, que l’on peut recycler. Elle met en avant cette estimation : environ 8 millions de téléphones portables dormiraient dans les tiroirs en Suisse.

Pour la seule journée de vendredi, la Jeunesse de la Côte a récupéré 63 téléphones portables. Les jeunes ont aussi mis sur pied une exposition pour sensibiliser les passants aux enjeux sociaux et environnementaux en matière de fabrication de téléphones.

Les téléphones portables récoltés samedi matin à Corcelles. Les téléphones portables récoltés samedi matin à Corcelles.

Parallèlement à cette démarche, des actions de récolte des déchets étaient organisées dans le village, ainsi qu’un peu partout dans le canton. Pierre Moser, membre de la commission Vie locale de Corcelles-Cormondrèche, en a profité pour rappeler qu’il faut deux ans à un mégot pour se dégrader, cinq ans pour un chewing-gum et jusqu’à une centaine d’années pour une canette.

Des groupes se sont ainsi mobilisés pour nettoyer les rives du lac à Saint-Blaise, celle du lac des Brenets, les berges du Seyon et du Doubs ou encore les bordures de la route des Cadolles en direction de Chaumont. /sbe


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus