Step en avant pour Neuchâtel

Neuchâtel a fait le pas qu’il devait pour sa Step. A l’unanimité lundi soir, le Conseil général ...
Step en avant pour Neuchâtel

Neuchâtel a fait le pas qu’il devait pour sa Step. A l’unanimité lundi soir, le Conseil général de la commune a accepté un des plus gros crédits de son histoire. Plus de 44 millions de francs seront débloqués pour adapter la Station d’épuration aux traitements des micropolluants et de l’azote, ainsi que pour développer la valorisation énergétique du site

La Station d'épuration de Neuchâtel va faire peau neuve. La Station d'épuration de Neuchâtel va faire peau neuve.

Le Conseil général de Neuchâtel n'a pas tremblé lundi soir au moment de valider l'un des plus gros crédits de son histoire. Le législatif s'est prononcé à l'unanimité pour débloquer plus de 44 millions de francs. De l'argent qui sera utilisé pour adapter la Station d’épuration aux traitements des micropolluants et de l’azote, ainsi que pour développer la valorisation énergétique du site.

Sur les 44 millions de francs, plus de 24 millions seront financés par la Confédération et le Canton. La mise à niveau pour le traitement des micropolluants étant imposée par Berne à toutes les Step de Suisse. Au niveau des aménagements intérieurs, le site neuchâtelois va miser sur l’ozone, un des deux procédés à choix avec le charbon actifs pour combattre les micropolluants.

Quant au développement de la valorisation énergétique, la Step va collaborer avec le CSEM sur un projet de recherche dans le domaine photovoltaïque. La Station deviendra également vendeuse d'énergie, puisqu'en plus de viser l'auto-consommation, elle devrait pouvoir fournir à terme, tant du chauffage à distance que de l'électricité à la demande par le biais du biogaz.

La mise en service de la nouvelle Step est prévue pour 2021.

 

Neuchâtel-Ouest et nouveaux venus

La séance de lundi soir du Conseil général a également été marquée par l'information des autorités de la Ville concernant le vote du 25 novembre de Peseux sur Neuchâtel-Ouest. Une fusion qui sera effective le 1er janvier 2021 en cas de oui. A lire ici.

Le législatif a quelques peu changé également avec l'assermentation de deux nouveaux conseillers. Suite aux démissions de Cornelia Froidevaux-Wettstein et de Vincent Pahud du groupe Vert’libéraux/PDC, c'est Jean Dessoulavy et François Pahud qui prennent le relais. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus