Doutes sur la planification des projets d’agglomération

Le Conseil général de Neuchâtel remet en cause la planification de diverses mesures liées à ...
Doutes sur la planification des projets d’agglomération

Le Conseil général de Neuchâtel remet en cause la planification de diverses mesures liées à la mobilité et à la gestion du trafic. Il demande à l’exécutif de fixer des priorités et un calendrier plus clairs

 Le réaménagement de la place Blaise-Cendrars est l'une des mesures du projet d'agglomération.

Un crédit de 962'000 francs a créé des remous lundi soir au Conseil général de Neuchâtel. Cette somme permettra de financer les études d’avant-projets de trois mesures prioritaires du projet d’agglomération : les aménagements de la place Blaise-Cendrars et du giratoire du Rocher, de l’avenue des Portes-Rouges et de la place de La Coudre, ainsi que de la rue des Draizes et de l’avenue Edouard Dubois.

Le législatif n’a pas remis en cause l’utilité de faire des travaux dans ces secteurs pour fluidifier le trafic et gagner en attractivité, mais il a critiqué la planification du Conseil communal. La majorité des groupes estime qu’il manque une hiérarchisation des projets, un calendrier clair et une estimation plus précise des dépenses. Les coûts liés aux différentes mesures d’agglomération s’élèvent en tout cas à 50 millions de francs, selon les élus. Ces derniers craignent que de nombreux projets ne puissent jamais se réaliser faute de moyens et de planification efficiente. Seul le groupe PopVertsSol a loué le rapport du Conseil communal, affirmant qu’il mettait justement la priorité sur trois projets et qu’il proposait une vision à la fois ambitieuse et réaliste.

Le crédit a finalement été adopté par 22 voix contre 4 et 12 abstentions. Le groupe socialiste a déposé un postulat et le groupe Vert’libéral-PDC une motion. Les deux textes demandent au Conseil communal un rapport sur l’ensemble des mesures liées au projet d’agglomération, avec un état des lieux de leur avancement, une priorisation, un calendrier et un budget. Ces deux interventions seront débattues et votées lors d’une prochaine séance du Conseil général. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus