Des chiffres trompeurs pour l’EREN

Les comptes de l'Église réformée évangélique du canton de Neuchâtel présentent un léger bénéfice ...
Des chiffres trompeurs pour l’EREN

Les comptes de l'Église réformée évangélique du canton de Neuchâtel présentent un léger bénéfice de 40'000 francs pour 2017. Toutefois, ces chiffres ne sont positifs que grâce à la vente de la cure de Rochefort. Sans cette liquidation, ils auraient été déficitaires de 640'000 francs

Le Temple de Buttes. Le Temple de Buttes.

L’Église réformée évangélique du canton de Neuchâtel dans les chiffres rouges. Lors de la 180e session du Synode organisée mercredi au Louverain, l’EREN a délivré les résultats des comptes pour l’année 2017. Même s’ils présentent un bénéfice léger de 40'000 francs, ces derniers doivent être considérés comme déficitaires. En effet, sans la vente de la cure de Rochefort, l’institution religieuse aurait dû présenter un trou de 640'000 francs comme prévu lors du budget.

Pour expliquer ces chiffres, l’EREN avance que les recettes de la contribution ecclésiastique ont affiché un recul brusque alors que se tenaient les festivités liées aux 500 ans de la réforme. Mais, c’est surtout le phénomène de non-renouvellement des contributeurs qui a accru le déficit.

L’EREN n’invite pas à l’optimisme pour 2018. Selon le dernier budget, le déficit devrait s’élever à plus de 900'000 francs à la fin de l’année. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus