Vote unanime pour les comptes 2017 de la Ville de Neuchâtel

Le Conseil général de la Ville de Neuchâtel a apporté un soutien unanime aux comptes 2017 lundi ...
Vote unanime pour les comptes 2017 de la Ville de Neuchâtel

Le Conseil général de la Ville de Neuchâtel a apporté un soutien unanime aux comptes 2017 lundi soir. L’exercice boucle sur un court bénéfice de 119'550 francs. Seul le groupe PLR a émis des réserves

Le conseiller communal en charges des finances, Fabio Bongiovanni, a dû se plonger plusieurs fois dans l'épais rapport des comptes pour répondre aux interrogations du Conseil général. Le conseiller communal en charges des finances, Fabio Bongiovanni, a dû se plonger plusieurs fois dans l'épais rapport des comptes pour répondre aux interrogations du Conseil général.

Le décompte des voix n’a pas pris trop de temps lundi soir au Conseil général de Neuchâtel. Le législatif a validé à l’unanimité les comptes 2017 qui se soldent par un léger bénéfice de 119'550 francs. À l’origine, le Conseil communal avait présenté un déficit de près de 4,3 millions de francs pour cet exercice mais l’organe de révision des comptes a appelé l’exécutif à renoncer à une réserve réalisée alors que les bases légales pour le faire ne sont pas encore en vigueur.

De manière générale, tous les groupes ont salué la bonne maîtrise des charges. Seuls les libéraux-radicaux se sont déclarés « pas satisfaits » de ce résultat. Pour le rapporteur du groupe, Alexandre Brodard, la perte opérationnelle est bien réelle. Il a également accusé le Conseil communal de ne rien avoir entrepris pour réduire les charges structurelles. Le chef des finances, Fabio Bongiovanni, a lui rétorqué que les charges étaient en diminution de 3,9 millions de francs par rapport au budget, que les charges de personnel étaient stabilisées et que le Conseil communal n’a au final pas touché à un montant de 11 millions de francs émanant de réserves qu’il aurait été en droit de prélever.

Deux inquiétudes ont plus globalement émané des rangs des différents partis politiques : les investissements, qualifiés de faibles, et la diminution du nombre de contribuables, partis sous d’autres cieux.

Le conseiller communal Fabio Bongiovanni a expliqué les investissements plus faibles que prévu notamment par les oppositions qui bloquent certains projets. Quant à la diminution des recettes fiscales des personnes physiques (-7,3 millions de francs par rapport au budget), elle s’explique par le départ de citoyens mais aussi par l’acceptation par le peuple du report de l’harmonisation sur l’impôt des frontaliers, qui a privé la Ville de Neuchâtel d’un montant de 3,5 millions de francs. Le chef des finances a toutefois indiqué que la population était à nouveau en augmentation en ce début d’année. Il a aussi rappelé que la Ville restait attractive pour les entreprises, avec l’installation de plus de 110 entités entre 2016 et 2017. Les recettes fiscales des personnes morales affichent de leur côté une hausse de 4,4 millions de francs par rapport au budget pour atteindre un peu plus de 54 millions de francs.

Éviter à des jeunes de s’enliser dans l’aide sociale

L’adoption des comptes est aussi l’occasion pour le Conseil général de demander des éclaircissements sur de multiples sujets ayant trait au fonctionnement de la Ville.

Ainsi, les conseillers généraux et la Commission financière du législatif se sont inquiétés de voir disparaître le projet PIJAD, auquel le Canton a renoncé faute de moyens. Ce programme vise à offrir un suivi plus intensif à certains jeunes pour les aider à s’insérer dans le monde du travail et à éviter qu'ils ne tombent durablement dans l’aide sociale. La conseillère communale en charge de l’action sociale Anne-Françoise Loup a indiqué que la Ville de Neuchâtel avait l’intention de reprendre ce programme, jugé concluant, dès 2019.

Knie, Festi’Neuch et parcage

Dans le cadre des discussions sur les comptes, la conseillère communale en charge de la sécurité, Violaine Blétry – de Montmollin a par ailleurs indiqué que la venue du cirque Knie va chambouler certaines habitudes cet été. La dimension du chapiteau ayant changé, le cirque se produira sur la place rouge, aux Jeunes-Rives. Comme le site accueille Festi’neuch quelques jours auparavant, les roulottes du Knie seront appelées à s’installer dans le quartier alentour, ôtant ainsi environ 350 places de parc aux riverains durant 8 jours. La solution avancée par le Conseil communal est de recourir à la place du Port comme zone de parcage pour les habitants durant ce laps de temps. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus