Communautés locloises unies pour célébrer Pâques

Une marche aux flambeaux et un culte commun pour marquer la résurrection du Christ. Six communautés ...
Communautés locloises unies pour célébrer Pâques

Une marche aux flambeaux et un culte commun pour marquer la résurrection du Christ. Six communautés évangéliques locloises fêteront Pâques ensemble dimanche

Les communautés locloises unies pour célébrer Pâques. (Ici, lors de l'édition précédente de 2016). Les communautés locloises unies pour célébrer Pâques (ici, lors de l'édition précédente, en 2016).

Célébrer la résurrection du Christ dès l’aube. Six communautés protestantes et évangéliques locloises et des environs se réuniront dimanche à 6 heures devant l’Hôtel de Ville du Locle. Les participants entameront alors une marche aux flambeaux jusqu’au chalet de Raya. Ils partageront ensuite des moments de méditation, de chants et de prières ainsi qu’un petit-déjeuner avant de célébrer un culte commun au Temple du Locle à 9h45. Un peu plus de cent personnes sont attendues.

Si les différentes communautés peuvent avoir des pratiques légèrement différentes les unes des autres, la cérémonie a été pensée pour que chacun y trouve son compte, explique Pascal Wurz, pasteur de la paroisse des Hautes Joux de l’Église réformée évangélique du canton de Neuchâtel (EREN).

Il rappelle que Pâques est l’événement le plus important dans l’année pour les chrétiens, puisque « c’est la résurrection du Christ qui donne tout son sens à la vie ». Pour Pascal Wurz, il est dès lors important de célébrer ce moment ensemble, au-delà des différences, et puisque le dimanche de Pâques tombe un premier avril, le pain de l’eucharistie prendra la forme d’un poisson, également symbole des chrétiens, en clin d’œil.

 

Le Notre Père modifié dès ce week-end

Les célébrations de Pâques seront cette année marquée par un changement apporté à la prière du Notre Père. La phrase : « Ne nous soumets pas à la tentation » deviendra dès dimanche: « Ne nous laisse pas entrer en tentation ». Ce changement de traduction est bienvenu aux yeux de Pascal Wurz. Le pasteur indique que l’ancienne version laissait faussement entendre que la tentation émanait de Dieu. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus