Le Laténium veut mieux accueillir

Le musée neuchâtelois d’archéologie continue ses travaux avec un nouveau projet : réaménager ...
Le Laténium veut mieux accueillir

Le musée neuchâtelois d’archéologie continue ses travaux avec un nouveau projet : réaménager l’espace entre la route cantonale et le bâtiment

Le musée neuchâtelois d'archéologie a réalisé de nombreux travaux depuis 2015. Le musée neuchâtelois d'archéologie a réalisé de nombreux travaux depuis 2015.

Le Laténium poursuit ses transformations. Les travaux ont commencé fin 2015 au musée neuchâtelois d’archéologie. Ils devraient prendre fin en 2019 au plus tôt. L’établissement a bénéficié d’un coup de jeune à l’intérieur comme à l’extérieur. Reste à améliorer le passage entre la route cantonale et le Laténium, selon Marc-Antoine Kaeser, le directeur du musée.

 

Une multitude de chantiers

De l’installation d’une tombe dans le parc du musée au réaménagement des salles d’expositions permanentes, l’établissement a travaillé sur son extérieur comme sur son intérieur.

Marc-Antoine Kaeser espère aujourd’hui parvenir à la concrétisation d’un projet pour améliorer la visibilité du Laténium. « Quand on arrive sur le parking d’Hauterive, ce n'est actuellement pas très satisfaisant » lance le directeur du musée. Il espère pouvoir améliorer la signalétique et l’esthétique entre la route cantonale et le bâtiment. Marc-Antoine Kaeser précise que l’agenda ne dépend pas de lui, mais de la commune d’Hauterive, de l’Office fédéral des routes et d’un propriétaire privé voisin.

 

Dons et aides pour financer

Le Laténium a pu financer les travaux via des fonds privés. Il a ainsi récolté 580'000 francs. Si l’établissement a également remporté une aide de la Confédération l’an dernier, elle n’est pas prévue dans le budget des rénovations. « Cet argent sert à des actions auprès du public» précise Marc-Antoine Kaeser. /rga


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus