Une bière 100% Parc et des projets plein la tête

Le Parc du Doubs prend de la bouteille. Cinq ans après avoir obtenu le label fédéral, il compte ...
Une bière 100% Parc et des projets plein la tête

Le Parc du Doubs prend de la bouteille. Cinq ans après avoir obtenu le label fédéral, il a réalisé de nombreux projets et compte bien continuer sur sa lancée

 La Bière du Parc du Doubs est une collaboration entre l'agriculteur Martin Marchand du Clos du Doubs, la malterie delémontaine Malticulture et la brasserie Tonnebière à St-Ursanne.

Après une enfance difficile et une adolescence mouvementée, « le Parc du Doubs est aujourd’hui un adulte émancipé » soutient son président, Bernard Soguel. Les responsables de l’association ont fait le point jeudi, cinq ans après avoir reçu le label fédéral Parc d’importance nationale.

Une multitude de projets ont été concrétisés, parmi les plus récents : la création d’une bière du Parc, la mise en place de visites auprès d’éleveurs de Franches-Montagnes et le lancement d’un Observatoire photographique du paysage.

 

16 communes sur 3 cantons

Le budget annuel est passé de 300'000 francs en 2010 à 2 millions de francs aujourd’hui, et la Confédération a attribué 96 points sur 100 à la qualité des prestations pour la période 2016-2019. Le Parc naturel régional du Doubs compte actuellement 16 communes, 11 du canton du Jura, 4 de Neuchâtel et une de Berne (La Ferrière). Il collabore étroitement avec le Parc régional Chasseral et le Pays Horloger du côté français du Doubs. Il est soutenu financièrement par les communes, les cantons et la Confédération.

L’association a l’intention de s’engager davantage dans la lutte contre le réchauffement climatique en favorisant des projets intégrant le développement durable, en conseillant les communes et en mettant en réseau les différents acteurs du parc. Sur le long terme, l’idée de créer un Parc du Doubs transfrontalier avec la France voisine est toujours d’actualité.

 

Conserver le label

L’objectif global est maintenant de maintenir les projets mis en place jusqu’ici et de les développer, ainsi que de concrétiser de nouvelles idées, par exemple aider les producteurs laitiers à se convertir en bio ou créer des animations au bord du Doubs à St-Ursanne, La Chaux-de-Fonds, Les Brenets et Les Planchettes.

Le Parc du Doubs est également en train de consulter les communes, les associations, les habitants et les cantons en vue de l’établissement de sa prochaine Convention programme (2020-2023) et de sa deuxième charte (2023-2032) pour conserver son label fédéral. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes