Cinq points d’impôt en plus à Val-de-Ruz

Pour éviter un budget 2018 écarlate, le Conseil communal de Val-de-Ruz va soumettre une hausse ...
Cinq points d’impôt en plus à Val-de-Ruz

Pour éviter un budget 2018 écarlate, le Conseil communal de Val-de-Ruz va soumettre une hausse du coefficient fiscal au législatif

Le budget 2018 de la commune de Val-de-Ruz est équilibré, au prix d'une augmentation d'impôts. Le budget 2018 de la commune de Val-de-Ruz est équilibré, au prix d'une augmentation d'impôts.

Aux grands maux, les grands remèdes. Face à une situation financière difficile, le Conseil communal de Val-de-Ruz souhaite augmenter le coefficient fiscal de cinq points dès le 1er janvier 2018.

L’exécutif a présenté un budget 2018 équilibré jeudi matin. Mais la balance a un prix : pour compenser une perte estimée à 7,9 millions de francs, Val-de-Ruz doit puiser dans ses réserves et augmenter les impôts.

 

Nombreuses familles

La situation financière difficile de la commune s’explique par des charges en hausse, principalement dans l’accueil préscolaire et parascolaire, le domaine social et les transports en commun. Val-de-Ruz paie l’attrait qu’elle exerce sur les familles et la jeunesse de sa population, dont 25% est âgée de moins de 20 ans.

Sans hausse d’impôt, les revenus seraient en baisse en raison de la conjoncture peu favorable pour les personnes morales, de la diminution de la fiscalité des familles, du report de l’harmonisation de l’impôt des frontaliers et de la baisse des redevances en lien avec le domaine électrique.

Dans son communiqué, le Conseil communal relève également que « la décision du Grand Conseil de maintenir l’indice de charges fiscales dans le calcul de la péréquation intercommunale nous pénalise toujours de manière intolérable. Ce seul point engendre une facture de CHF 3,3 millions de francs. »

 

Economies impossibles

Depuis 2013, la commune a mis sur pied 73 mesures de rationalisation. Des mesures d’économies supplémentaires dans le fonctionnement ne sont dès lors pas imaginables.

Les investissements nets devraient s’élever à 8,3 millions de francs, pour un total brut de 10,8 millions de francs. Trois gros dossiers sont au programme de l’année 2018 : la rénovation complète de la piscine de La Fontenelle à Cernier, la réfection et la création de salles des sciences de La Fontenelle ainsi que le projet routier de la traversée de Chézard-Saint-Martin (2,7 millions de francs sur trois ans). A eux seuls, ces trois projets représentent 57% des investissements nets pour l'année à venir.

 

Plan financier 2019-2023 flou

Le Conseil communal de Val-de-Ruz a également présenté son plan financier et des tâches pour les années 2019 à 2023. Il relève l’énorme difficulté d’estimer l’évolution à long terme au vu des changements continuels dans la législation cantonale. Le plan prévoit des années difficiles pendant toute la période étudiée, avec des déficits situés entre 5,5 et 3 millions de francs. /comm-mwi

Le Conseil communal demande au Conseil général de déposer une initiative communale pour supprimer le paramètre de l’indice de charges fiscales du calcul de la partie des charges de la péréquation financière intercommunale. Un point qui péjore le budget 2018 à hauteur de 3,3 millions de francs « sans justification pertinente », selon le communiqué de l'exécutif.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus