Des chiffres rouges qui suscitent peu de discussion

Une simple formalité ou presque. À l’unanimité et presque sans discussion les conseillers généraux ...
Des chiffres rouges qui suscitent peu de discussion

Dernière séance avant l'été et premiers comptes rouges pour Val-de-Ruz. Ils ont été acceptés à l'unanimité et pratiquement sans sourciller

 Les premiers comptes déficitaire de Val-de-Ruz ont été accepté à l'unanimité, lundi soir, par le conseil général.

Une simple formalité ou presque. À l’unanimité et presque sans discussion les conseillers généraux de Val-de-Ruz ont accepté les comptes 2016 de la commune et leur déficit de 240'000 francs. Tous les groupes ont salué la gestion rigoureuse de l’exécutif et pointé du doigt les reports de charge du canton. Tous ont évoqué l’inévitable hausse d’impôt. Une voix dissonante est venue de l’UDC pour qui une augmentation de la quotité n’est pas admissible.

Le crédit de 706'000 francs pour la réfection et l’aménagement de différentes rues et de la place du Tilleul à Savagnier ont suscité beaucoup plus de débat. Au finale, sur amendement de la Commission de gestion et des finances, la dépense a été ramenée à 572'000 francs. Le village devra se passer de quelques pavés.

C’est encore un oui qui a sanctionné l’élargissement d’une route aux Hauts-Geneveys pour un montant de 155'000 francs.

Au cours de la séance, les conseillers généraux de Val-de-Ruz ont pris congé d’Armand Blaser, membre socialiste de l’exécutif depuis la création de la commune et qui quittera ses fonctions le 31 juillet. Il sera remplacé par le Vert Roby Tschopp, élu tacitement et par acclamation. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus