Les comptes 2016 de la Ville de Neuchâtel validés à l’unanimité

Malgré un déficit inédit depuis 2008, les comptes 2016 de la Ville de Neuchâtel n’ont suscité ...
Les comptes 2016 de la Ville de Neuchâtel validés à l’unanimité

Le Conseil général de Neuchâtel a largement plébiscité les comptes 2016 malgré un résultat déficitaire. L'Hôpital neuchâtelois et Festi'neuch ont aussi nourri les débats

Argent

Malgré un déficit inédit depuis 2008, les comptes 2016 de la Ville de Neuchâtel n’ont suscité aucun remous lors de la séance du Conseil général lundi soir. Le législatif a validé l’exercice d’une seule et même voix. Les comptes 2016 bouclent sur un trou de 4,8 millions de francs. Deux facteurs principaux expliquent ce résultat. D’une part, les recettes fiscales sont en baisse de 10 millions de francs, dont 8,6 millions de francs à mettre sur le compte des personnes morales. D’autre part, certaines décisions du Grand Conseil ont plombé les comptes de la capitale cantonale à hauteur de 7,2 millions de francs.

Pour le groupe PLR, la Ville de Neuchâtel doit diminuer ses charges de fonctionnement pour retrouver l’équilibre financier. Aux yeux du groupe socialiste, rien ne sert de tomber dans un « alarmisme paralysant ». Il faut continuer « d’investir tant que c’est possible ». Le groupe composé des Vert’libéraux et du PDC s’inquiète quant à lui des décisions cantonales qui peuvent ainsi jouer un rôle prépondérant sur les finances de la Ville. Le groupe PopVertSol salue de son côté la bonne gestion des finances, verbalisant ainsi une pensée partagée par toutes les formations politiques. À ses yeux, il faut toutefois trouver de nouvelles sources de revenus et stabiliser les charges pour maintenir une situation financière saine.

 

L’Hôpital neuchâtelois et Festi’neuch s’invitent dans les débats

Lors de cette séance, le groupe socialiste a fait part de son étonnement concernant le retrait de la Ville de Neuchâtel du groupe de travail chargé d’esquisser le nouveau projet hospitalier à la suite de l’acceptation de l’initiative pour deux hôpitaux sûrs, autonomes et complémentaires. À ses yeux, la Ville ne doit pas se contenter d’attendre les résultats des réflexions en cours mais doit y prendre part. Pour le conseiller général Philippe Loup, Neuchâtel se décrédibilise par cette décision alors que la commune abrite l’une des pièces majeures du dossier hospitalier avec le site de Pourtalès. La conseillère communale en charge de la santé, Christine Gaillard, a répondu que l’exécutif jugeait peu pertinent le processus en cours et que ce retrait était une manière de faire savoir ce désaccord. À ses yeux, ces réflexions ne sont pas du ressort de politiciens communaux et doivent être reprises en charge par le Conseil d’Etat.

Dans un domaine plus festif, le groupe PopVertSol s’est interrogé sur les mesures prises pour éviter que ne se reproduisent les dégâts subis par le gazon des Jeunes-Rives lors de la dernière édition de Festi’neuch à l’heure où le festival revient sur le site. La conseillère communale en charge du dossier, Violaine Blétry-de Montmollin, a indiqué que les organisateurs de Festi’neuch s’étaient dotés de différents matériaux qui sont appelés à protéger le sol et qui seront testés durant cette édition qui s’ouvre jeudi. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus