Ils parleront plus tard

Que se passe-t-il à l’UDC de Val-de-Travers ? Certains membres considèrent qu’il n’y a rien ...
Ils parleront plus tard

Rien de spécial à l’UDC de Val-de-Travers pour les uns, des choses à dire mais après les élections cantonales pour les autres

Le Val-de-Travers vu du Chapeau de Napoléon L'UDC de Val-de-Travers a connu de récents changements

L’UDC de Val-de-Travers a connu pas mal de changements en quelques mois. C’est le parti qui a gagné le plus de sièges au Conseil général vallonnier lors des élections communales de juin 2016. De six élus lors de la législature précédente, il est passé à neuf. Mais depuis, l’un d’entre eux a quitté l’Union démocratique du centre et siège au législatif communal en tant qu’indépendant. Un deuxième a démissionné du Conseil général.

Manfred Neuenschwander n’a pas accepté la déclaration de son groupe au soir de l’élection du Conseil communal, le 23 juin dernier. Fâchée de ne pas intégrer l’exécutif alors qu’elle avait présenté deux candidats, l’UDC avait annoncé qu’elle entrait dans l’opposition. Manfred Neuenschwander estime que les élus doivent travailler ensemble sur les dossiers, dans l’intérêt de la population, et ne cautionne pas l’opposition systématique annoncée. Il a d’abord démissionné de sa fonction de président de la section vallonnière de l’UDC. Au niveau cantonal, déçu de l’attitude de certains collègues du Grand Conseil, il a lâché sa fonction de député suppléant. Pour finir, il a tout bonnement quitté l’UDC. Il n’en dit pas plus pour l’instant mais donne rendez-vous après les élections cantonales d’avril.

Même délai annoncé pour Jean-Paul Chédel, le membre de l’UDC qui avait remporté le plus de voix à Val-de-Travers en juin. Il a récemment abandonné son siège au Conseil général, pour souffler et prendre du recul. Il est toujours membre du parti mais aura, lui aussi, des choses à dire après les cantonales. Le premier des viennent-ensuite, Jean-Claude Schülé, n’ayant pas pu prendre sa place pour des raisons professionnelles, c’est le deuxième, Frédéric Schlosser qui a fait son entrée au Conseil général.

Rappelons que le 23 janvier, l’UDC a échoué dans sa nouvelle tentative d’entrer au Conseil communal de Val-de-Travers. C’est le PLR Christophe Calame qui a été élu pour succéder à sa collègue de parti Chantal Brunner, démissionnaire. Le même soir, l’UDC annonçait le lancement d’une initiative pour l’élection du Conseil communal par le peuple, à la proportionnelle. Il lui reste environ cinq mois pour récolter près de 900 signatures valables. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus