Hôpitaux : l’HJB hausse le ton

L’Hôpital du Jura bernois conteste vivement certaines affirmations tenues par les dirigeants ...
Hôpitaux : l’HJB hausse le ton

L’Hôpital du Jura bernois conteste vivement certaines affirmations tenues par les dirigeants de l’Hôpital neuchâtelois

Le torchon brûle entre Dominique Sartori, directeur général de l'HJB, et Pauline de Vos Bolay, présidente du conseil d'administration de l'HNe Le torchon brûle entre Dominique Sartori, directeur général de l'HJB, et Pauline de Vos Bolay, présidente du conseil d'administration de l'HNe

L’Hôpital du Jura bernois (HJB) est fâché contre l’Hôpital neuchâtelois (HNe). La direction de l’HJB a tenu à rectifier certaines informations lundi devant les médias. Ce qui lui pose problème, ce sont surtout une vidéo postée sur le site internet de l’HNe, qui compare les urgences de l’hôpital de St-Imier avec celles de l’hôpital de Couvet, ainsi que des propos tenus par la présidente du conseil d’administration de l’HNe lors d’une conférence publique le 31 janvier au Club 44 à La Chaux-de-Fonds. Selon l'HJB, Pauline de Vos Bolay aurait alors prétendu que le bloc opératoire de St-Imier était tenu par des médecins assistants et que l'Hôpital du Jura bernois n'était pas formateur.

Le directeur général de l’HJB, Dominique Sartori, a tenu à rappeler que les hôpitaux de Moutier et de St-Imier sont des institutions formatrices : "au cours de l’année 2016, 88 médecins assistants différents ont bénéficié d’une formation postgrade universitaire". Il a aussi précisé que les urgences, les blocs opératoires et la maternité sont ouverts 24h/24h, 7j/7j grâce à la présence permanente de nombreux professionnels.

Dominique Sartori ne veut pas s’exprimer sur une éventuelle plainte pour diffamation. Il attend maintenant une réaction de la direction de l’HNe mais n’exclut pas de prendre des mesures pour défendre l’HJB face à cette « situation inacceptable ». « Si un hôpital veut faire sa promotion cela ne me pose pas de problème mais il ne dénigre pas le voisin », souligne Dominique Sartori.

 

HNe consterné

La présidente du conseil d'administration de l'HNe se dit « surprise » et « triste » d'entendre ce que lui reproche l'HJB. Pauline de Vos Bolay s'étonne qu'il soit fait référence à une conférence à laquelle aucun représentant de la direction de l'HJB n'a assistée et que personne ne l'ai contactée personnellement pour clarifier les choses.

Elle soutient avoir affirmé que « l'HJB forme proportionnellement moins d'assistants que l'HNe, ce qui est juste un constat objectif ». Pauline de Vos Bolay explique aussi avoir soutenu que l'HNe travaille avec davantage de médecins salariés, que la proportion de médecins agréés est plus élevée à l'HJB. « Chaque fois que des comparaisons sont faites, elles sont manifestement retraduites et ressenties comme des attaques », regrette la présidente du conseil d'administration de l'HNe. Elle a prévu de dormir sur ces reproches et d'envisager mardi comment des contacts plus constructifs pourraient être pris avec la direction de l'HJB.

 

Bons résultats 2016

La direction générale de l’HJB a aussi dévoilé lundi les premiers chiffres de l'année 2016. Les comptes de la société bouclent avec un bénéfice de 1 million de francs. Le nombre de séjours hospitaliers s’élève à 5141 et le nombre de naissances à 372, ce qui représente une hausse de 0,8% par rapport à l’année 2015.

L’HJB a l’intention de consolider sa position au cœur de l’Arc jurassien et de développer plusieurs domaines de compétences. Il va étendre les activités de son Institut de radiologie au site de Moutier, engager davantage de spécialistes en médecine interne, investir dans la chirurgie orthopédique, créer un pôle mère-enfant sur le site de St-Imier et favoriser la coopération entre médecine somatique et psychiatrique.

L’HJB a aussi prévu de concrétiser le projet de centre médical à Tavannes, d’augmenter la surface d’exploitation de ses deux hôpitaux et de créer de nouvelles places de parc à Moutier et à St-Imier. La direction générale a en revanche refusé de s'exprimer sur l'avenir du site prévôtois si les citoyens de Moutier votent pour un rattachement au canton du Jura le 18 juin. Elle renvoie au conseil d'administration et au canton de Berne pour évoquer les éventuels scénarios. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus