Huis-clos grinçant au TPR

Prenez une famille anglaise bourgeoise, xénophobe, capitaliste et le petit ami noir de la ...
Huis-clos grinçant au TPR

Dans le blanc des dents met en scène une famille bourgeoise xénophobe qui va se déchirer tout au long de la pièce. (Photo: Samuel Rubio)  Dans le blanc des dents met en scène une famille bourgeoise qui va se déchirer. (Photo: Samuel Rubio)

Prenez une famille anglaise bourgeoise, xénophobe, capitaliste et le petit ami noir de la benjamine de la maison et vous obtenez Dans le blanc des dents. Cette satire grinçante du britannique Nick Gill se tient dès mercredi soir et jusqu’à samedi au Théâtre populaire Romand à La Chaux-de-Fonds. La pièce est présentée par le collectif Sur un malentendu, dont fait partie la Neuchâteloise Emilie Blaser.

Cette comédie très noire, qui se déroule dans le présent, met en scène une famille ultra-capitaliste qui commence à se déchirer quand la plus jeune présente son nouvel ami qui est noir. Le vernis de cette famille presque parfaite vole alors en éclat et se révèlent le racisme, la violence verbale, les perversions et finalement la violence physique. Personne ne s’en tirera indemne.

Dans le blanc des dents fait la part belle à la caricature et laisse le politiquement correct à la porte pour faire réfléchir sur la société actuelle ultra-libérale et xénophobe. Elle perme aussi de faire des analogies avec les récents événements politiques qu'a connu le monde occidental.  /jha

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus