Mobilisation en faveur du zoo-musée

Les Chaux-de-Fonniers sont descendus dans la rue pour défendre le projet de zoo-musée. Ils ...
Mobilisation en faveur du zoo-musée

 Daniel Christen, président de la Société des amis du Musée d’histoire naturelle, a souhaité remettre une pelle destinée à la pose de la première pierre du zoo-musée au chef du dicastère de la culture, Théo Bregnard.

Les Chaux-de-Fonniers sont descendus dans la rue pour défendre le projet de zoo-musée. Ils étaient environ 150 devant l’Hôtel de ville pour accueillir le Conseil communal et le Conseil général avant la séance consacrée au budget mardi soir.

Le Conseil communal réagit

Théo Bregnard a abordé la pétition durant la séance du Conseil général. Il a précisé que « la mise aux normes du Bois du Petit-Château est une priorité du Conseil communal, ainsi que la recherche d’un lieu adéquat pour stocker les collections du Musée d’histoire naturelle. » Des collections qui restent la priorité de la Ville et qui ne seront pas bradées. Le chef du dicastère de la culture a indiqué que l’exécutif « a pris la responsabilité de ne pas renouveler le poste du conservateur, ce qui ne veut pas dire que le Bois du P’tit est menacé. » Il a terminé en insistant sur le fait que le projet de zoo-musée n’était pas possible aujourd’hui mais n’était pas enterré pour autant.

Mise sur pied par la Société des amis du Musée d’histoire naturelle et le collectif soszoomusee.ch, la manifestation avait pour but de remettre une pétition au président du législatif, Marc Schafroth. En cinq jours, les pétitionnaires ont réuni 6004 signatures, dont 3185 sur papier et 2819 en ligne. Le texte demande « le maintien d’un Musée d'histoire naturelle et d’un Zoo dignes de ce nom (en terme de personnel et fonctionnement), qui organisent régulièrement des animations et des expositions permanentes et temporaires au service des familles, des enfants et de la population, ainsi que la réalisation du projet Zoo‐Musée ».

Les manifestants n’étaient pas seuls devant l’Hôtel de ville. Ils ont été rejoints par des représentants du SIS des Montagnes neuchâteloises, ainsi que du Syndicat des services publics et d’employés communaux. /mwi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus