Budget 2017 de l'Etat de Neuchâtel: le PLR fait cavalier seul

L’Etat de Neuchâtel aura-t-il un budget l’an prochain? La commission des finance a rendu son ...
Budget 2017 de l'Etat de Neuchâtel: le PLR fait cavalier seul

L’Etat de Neuchâtel aura-t-il un budget l’an prochain? La commission des finances a rendu son rapport jeudi. Verdict: le budget 2017, qui affiche un déficit de près de 50 millions de francs, a été refusé à une large majorité par 9 voix contre 4 et une abstention. Les groupes politiques ont ensuite donné leurs positions vendredi après-midi.

La majorité est unanime : elle rejette le budget. Seul le PLR fait cavalier seul et accepte le texte. Dans le détail, l’UDC indique tirer la sonnette d’alarme depuis plusieurs années déjà concernant la situation financière du canton. Il ne peut pas accepter un budget déficitaire. Le groupe PopVertSol demande davantage de rentrées fiscales et souhaite un meilleur équilibre entre les dépenses et les ressources. Enfin, les Vert’libéraux déplorent un manque de responsabilité de la part des partis dominants.

Là où les esprits s’échauffent c’est entre le Parti socialiste et le Parti libéral-radical. Le PS a formulé des propositions pour augmenter les recettes de l’Etat, mais celles-ci n’ont pas trouvé grâce auprès de la droite majoritaire au sein de la commission des finances. Les  socialistes ne veulent donc pas de ce budget, par contre, si une bonne partie des amendements PLR passe à la trappe, ils seraient prêts à entrer en matière. Enfin, le PLR est le seul  a accepter le budget 2017 de l’Etat de Neuchâtel si son double amendement passe la rampe. Le groupe indique vouloir d’une part contenir le déficit cantonal à un niveau qui n’oblige pas les autorités à recourir à l’emprunt pour payer les charges de l’Etat ; et d’autre part entretenir une lueur d’espoir aux contribuables neuchâtelois et en retenir l’exode.

En fait, rien n’est encore joué, un consensus pourrait naître ces prochains jours, ou mardi au plus tard lors de la session du Grand Conseil. Pour cela PLR et PS devront faire un pas l’un vers l’autre, et abandonner certaines de leurs revendications. Pour rappel, le budget doit être adopté à la majorité qualifiée. /ali


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus