Une vingtaine de postes menacés chez Piaget à La Côte-aux-Fées

Mauvaise nouvelle sur le front de l’emploi. Le groupe horloger genevois Richemont pourrait ...
Une vingtaine de postes menacés chez Piaget à La Côte-aux-Fées

L'entreprise Piaget à La Côte-aux-Fées. (image : Google) L'entreprise Piaget à La Côte-aux-Fées. (image : Google)

Mauvaise nouvelle sur le front de l’emploi. Le groupe horloger genevois Richemont pourrait supprimer 200 à 250 postes supplémentaires en Suisse, nous apprend l’agence AWP lundi. Des mesures qui toucheraient les entreprises Piaget et Vacheron Constantin. En cause, la situation morose en vigueur dans le secteur horloger et l’absence d’un rebond notable de la demande pour les montres haut de gamme.

La majorité des suppressions de postes se feront du côté de Genève. Mais le site Piaget à La Côte-aux-Fées est touché, selon Derya Dursun. La secrétaire syndicale à Unia Neuchâtel indique qu'une vingtaine de postes sont concernés dans le village du haut du Val-de-Travers. Le groupe Richemont a entamé vendredi une période de consultation avec les partenaires sociaux et les représentants du personnel. Elle durera trois à quatre semaines. Une assemblée du personnel se tient également mardi après-midi.

Du côté de Richemont, la responsable des ressources humaines n’a pas souhaité préciser ces chiffres. Elle a toutefois expliqué que la volonté du groupe horloger est de trouver des solutions alternatives pour atténuer le nombre de licenciements comme des transferts internes ou en ne remplaçant pas certains départs à la retraite, par exemple.

En mai, Richemont avait déjà procédé à une centaine de licenciements en Suisse. /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus