L’heure de vérité

La Suisse défie la France ce dimanche au stade Pierre-Mauroy de Lille (21h00) pour la première ...
L’heure de vérité

Vladimir Petkovic espère apporter à la Suisse une qualification historique. Vladimir Petkovic espère apporter à la Suisse une qualification historique.

La Suisse défie la France ce dimanche au stade Pierre-Mauroy de Lille (21h00) pour la première place du groupe A de l’Euro de football. Un premier gros test pour la Nati qui devra également valider sa qualification pour les huitièmes de finale.

On devrait enfin savoir ce que vaut cette équipe de Suisse de football. Car si les deux premiers matchs face à l’Albanie et la Roumanie n’ont pas levé les doutes sur le réel potentiel de la Nati, il ne sera cette fois plus possible de se cacher face au pays organisateur et l’un des favoris de l’Euro. L’enjeu est aussi celui d’une qualification historique pour les huitièmes de finale d’un championnat d’Europe. Un billet qui serait validé en cas de victoire ou de match nul, sans pour autant être hypothéqué en cas de défaite. Comme attendu, ce Suisse-France sera donc bien une « finale » du groupe A avec la première place en jeu, occupée avant le coup d’envoi par l’équipe de France. Mais la Nati entend jouer sa chance sans complexe face à l’armada française des Pogba, Griezmann ou Payet. « Ça va être un match très dur contre les français parce qu’ils ont une belle équipe. Ils n’ont pas seulement un joueur mais vingt-trois joueurs de grande qualité. On devra faire un match parfait contre eux pour prendre quelque chose. Mais si on peut finir premier, on prend ! », ose sans détour Admir Mehmedi, buteur face à la Roumanie. Pour l’équipe de Suisse de football, c’est aussi un premier grand test dans cet Euro où elle a jusque-là montré un visage mitigé, parfois peu rassurant. L’occasion enfin pour cette Nati de démontrer tout le talent qu’on lui soupçonne. « On doit jouer ce match pour le gagner et donner un signal fort aux gens qui nous regardent dans notre pays et à ceux qui nous suivent. », convient le milieu de terrain Gelson Fernandes.

Vincent Villa, journaliste français pour le quotidien L'Equipe, livre son regard sur la Nati

« On doit jouer avec le cœur »

Tout comme la Suisse, l’équipe de France n’a également pas totalement rassuré ses supporters en ne l’emportant à chaque fois que dans le temps additionnel. Malgré cela, son potentiel offensif impressionne et la défense suisse passera un vrai examen face à une attaque rapide et technique. Pour ne pas passer au travers, Gelson Fernandes préconise de jouer sans complexe : « Nous on doit jouer avec le cœur et de l’enthousiasme. Jouer vers l’avant et être conscient que l’on peut leur faire mal. Mais il faudra garder un certain équilibre parce que c’est une équipe qui peut aller très vite en contre-attaque. Ça va être très intéressant pour tout le monde car cela va nous permettre de nous juger par rapport à de très bonnes équipes européennes. Il y a aussi une première place du groupe en jeu. C’est un match plutôt excitant. » En espérant également que le parfum des grands matchs réveille les stars helvètes, notamment Xherdan Shaqiri et Stephan Lichtsteiner, très discrets jusqu’ici. Il est temps pour eux d’endosser leur costume de leader pour redonner à la Suisse les frissons d’un exploit comme elle n’en a plus connu dans un grand tournoi depuis la Coupe du Monde 2010 et une victoire 1-0 contre l’Espagne, future championne du monde. /jpi

Suisse-France, les supporters français donnent leur avis


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus